« Ghosts of Versailles » rafle la mise aux Grammy Awards

Par Christophe Rizoud | ven 17 Février 2017 | Imprimer

Parmi la petite centaine de Grammy Awards distribués chaque année aux États-Unis par la National Academy of Recording Arts and Sciences afin d'honorer les meilleurs artistes et techniciens dans le domaine de la musique, une poignée seulement concerne le classique, et encore moins l'art lyrique. Avec deux récompenses – « meilleur enregistrement d'opéra » et « meilleur album orchestré, classique » –, autant dire que Ghosts of Versailles rafle la mise. L'opéra de John Corigliano, créé avec succès à New York en 1991, a été enregistré sur le vif à Los Angeles en 2015 et commercialisé par Pentatone en deux CD l'an passé.  C'est l'interprète dans cet opéra du rôle de Figaro, Lucas Meachem qui a récupéré le trophée (voir photo). À signaler également dans la catégorie « Album vocal solo classique », ex-æquo, Dorothea Röschmann (Schumann & Berg) et Ian Bostridge (Shakespeare Songs) qui dament le pion au pourtant remarquable Verismo d'Anna Netrebko