L’agenda indiscret de Michael Spyres

Par Christophe Rizoud | mer 03 Octobre 2012 | Imprimer

Il n’aura pas échappé à nos lecteurs les plus attentifs l’intérêt que nous portions à Michael Spyres, chanteur américain révélé dans Otello de Rossini à Bad Wildad et dont la carrière depuis semble partie pour monter aussi haut que sa voix descend bas (il fut baryton avant d’être ténor). Son premier Faust (de Berlioz) au Vlaamse Opera confirmait la bonne impression que nous avait laissée ses prises de rôle précédentes : Ciro (Ciro in Babilonia) et Masaniello (La Muette de Portici). On pourra réentendre ce Faust la saison prochaine à Salzbourg, Paris et Buenos Aires dirigé en version de concert par John-Elliot Gardiner*. Les autres projets de Michael Spyres en 2013-2014 comprennent Alfred (Die Fledermaus) à Chicago et Faust, de Gounod cette fois, toujours aux Etats-Unis. Moins loin et plus excitant, on parle également Salle Favart de deux opéras français rarement représentés, dont l’un de Meyerbeer, ainsi que d’un éventuel retour à Pesaro assurément en 2014, voire en 2013. On évoque aussi le rôle-titre d’un autre opéra de Berlioz (Benvenuto Cellini ?) à l’Opéra-Comique en 2015. Auparavant, Michael Spyres aura ajouté à son palmarès Orombello (Beatrice di Tenda) à Carnegie Hall à New York en décembre 2012 et remplacé Vittorio Grigolo à Barcelone en mars 2013 dans Les Contes d’Hoffmann. A signaler le même mois – mars 2013 – dans cet agenda déjà très chargé une reprise de La Muette de Portici à Bari et un premier Requiem de Verdi à Porto puis, en guise de bouquet final, Leicester (Maria Stuarda, Washington, avril 2013), Rodrigo (La donna del lago, Londres, juin 2013), Candide (Vlaamse Opera, juin 2013) et Guillaume Tell en juillet 2013 au Festival Rossini de Bad Wildbad. Cerise sur le gâteau, un CD et un DVD devraient immortaliser cet Arnold dont YouTube nous offre déjà un avant-goût. Christophe Rizoud
* Dernière information (4/10/2012) : cette tournée serait finalement annulée.
 


Partager