Metropolitan Opera : la nouvelle saison à la loupe

Par Jean Michel Pennetier | mer 15 Février 2017 | Imprimer

La nouvelle saison du Met s’ouvrira avec une nouvelle production de Norma de David McVicar, avec Sondra Radvanovsky, Joyce DiDonato et Joseph Calleja.  A l’origine, c’est à Anna Netrebko que revenait l’honneur de cette ouverture, mais le soprano russe a finalement renoncé à mettre le rôle à son répertoire, entrainant ce remplacement moins médiatique, mais tout à fait légitime : Sondra Radvanovsky est en effet l’une des meilleures Norma du moment. Que les fans d'Anna Netrebko se rassurent : celle-ci fera ses débuts dans Tosca dans une nouvelle production du chef d’œuvre de Puccini, là encore mise en scène par David McVicar, aux côtés de Marcelo Alvarez et Bryn Terfel. Elle y alternera avec Kristine Opolais qui chantera avec Jonas Kaufmann. Malheureusement, les deux super stars ne chanteront pas ensemble. Così fan tutte fera également l’objet d’une nouvelle production,  du britannique Phelim McDermott (à qui l’on doit le pastiche baroque The Enchanted Island). Joyce DiDonato assurera la création in loco de la Cendrillon de Jules Massenet, dans la production de Laurent Pelly déjà vue à Londres. Un choix d’ouvrage audacieux compte tenu de la taille de la salle et du traditionalisme du public ! Dernière nouvelle production : The Exterminating Angel, de Thomas Adès, créé au Festival de Salzbourg en 2016, qui sera dirigé par le compositeur. Il s’agit de la reprise du spectacle créé par Tom Cairns, également auteur du livret, à Covent Garden.

La nouvelle production de La Forza del Destino ayant été annulée pour des raisons budgétaires, les chanteurs initialement prévus (Krassimira Stoyanova, Ekaterina Semenchuk, Aleksandrs Antonenko et Ferruccio Furlanetto) interpréteront le Requiem de Verdi sous la baguette de James Levine (qui dirigera également une reprise de Die Zauberflöte).

Le nouveau directeur musical de l'institution, Yannick Nézet-Séguin dirigera Parsifal (avec Klaus Florian Vogt, Peter Mattei, René Pape, Evelyn Herlitzius et Yevgeny Nikitin) ainsi que la production d'Elektra due à Patrice Chéreau, avec Christine Goerke.

La reprise de Semiramide affichera Angela Meade, Elizabeth DeShong, Javier Camarena et Ildar Abdrazakov. Meade a triomphé récemment à Paris dans un autre Rossini seria, Ermione. Elle chantera également quelques représentations de Norma aux côtés de Jamie Barton. Entre deux annulations, Sondra Yoncheva sera peut-être Luisa Miller, avec Piotr Beczala et Placido Domingo (dans un nouveau rôle de baryton), sous la baguette de James Levine, Mimi de La Bohème (avec Michael Fabiano) ou encore la Comtesse des Nozze di Figaro.

Dans Lucia di Lammermoor, Vittorio Grigolo enlacera en alternance Olga Peretyatko et Jessica Pratt, et Michael Fabiano, Pretty Yende. Le ténor italien sera également à l’affiche des Contes d’Hoffmann. Turandot verra alterner Oksana Dyka et Martina Serafin pour les beaux yeux de Marcello Alvarez. Ermonela Jaho sera Madama Butterfly.
Le Met proposera également trois ouvrages en traduction anglaise : Hansel und Gretel, The Merry Widow (avec Susan Graham) et The Magic Flute, une version écourtée pour jeune public.

Citons enfin Il Trovatore, La Bohème, L’Elisir d’Amore (avec Pretty Yende et Matthew Polenzani).

A la lecture de la saison, on notera l'importance en nombre et en qualité des artistes américains. Mais les artistes français seront aussi représentés, avec Roberto Alagna qui y chantera Cavalleria Rusticana et Pagliacci, mais aussi Karine Deshayes (Stephano de Roméo et Juliette aux côtés de Brian Hymel et Ailyn Pérez) ou encore Jean-François Borras (dans Thaïs avec Gerald Finley et encore … Ailyn Pérez). Laurent Naouri incarnera les quatre « Diables » des Contes d’Hoffmann. Du côté des chefs, Bertrand de Billy sera au pupitre pour Cendrillon et Tosca, Emmanuel Villaume pour Thaïs.

Partager