Octobre 2007

Succession sordide de Pavarotti

Par Sylvain Fort | dim 28 Octobre 2007 | Imprimer
Les amis du ténor italien ont soupiré d'aise en apprenant, peu de temps après ses funérailles, que l'ouverture du testament n'avait pas déclenché de guerre de tranchées entre la première femme, Adua, et la seconde, Nicoletta. Las ! La terre du cimetière est encore fraiche que déjà reviennent les vieilles querelles. Premier sujet : les dettes du tenors : 11 millions d'Euros de decouvert (!) Et 7 millions de prêt immobilier. Le tout pour une fortune estimée entre 30 et 200 millions de dollars...mais peut-être bien moins importante.