Robin est mort, vive Roderick !

Fuchs, Works for Baryton voice and orchestra

Par Laurent Bury | mer 13 Août 2014 | Imprimer

En mars 2015, l’Opéra de Lyon accueillera Sunken Garden, du compositeur néerlandais Michel Van der Aa, œuvre créée en avril 2013 à l’English National Opera. La production londonienne a ensuite été donnée en juin à Amsterdam, et c’est celle-là qui viendra en France la saison prochaine. On y verra dans le rôle principal le baryton Roderick Williams, auquel il est grand temps que notre pays s’intéresse davantage. L’occasion en est toute trouvée avec le disque que vient de publier Naxos. Roderick Williams a déjà enregistré pour ce label plusieurs récitals de mélodies anglaises avec piano (Britten, Gerald Finzi, etc.). Cette fois, c’est de la musique contemporaine que Naxos lui confie, mais d’un compositeur américain, et avec orchestre.

Né en 1956, Kenneth Fuchs compose de la musique de chambre et des fanfares, des œuvres pour chœur ou pour grand orchestre, et on lui doit trois « chamber musicals » conçus dans les années 1980. Sa musique est d’une modernité extrêmement modérée, mais à l’orchestration soignée. Les textes qui lui inspirent ses mélodies reflètent une certaine ambition intellectuelle : Falling Man (2010) a pour origine le roman homonyme de Don DeLillo, Movie House (2007) s’appuie sur sept poèmes de John Updike, et Songs of Innocence and of Experience (2006) retient quatre des célèbres poèmes de Blake qui ont notamment inspiré Britten. De ces trois compositions, la seconde est sans doute celle qui retiendra le moins l’attention. La première est dense, riche en effets originaux et sonorités inattendues. Quand au cycle d’après Blake, s’il paraît d’abord un peu trop bucolique, le quasi-parlando de The Tyger est une heureuse surprise.

Cette dernière mélodie bénéficie des talents d’acteur de Roderick Williams, qui déploie dans les autres pièces les qualités expressives qui font de lui un interprète privilégié de la musique baroque (il fut notamment un très beau Pollux dans le Castor de Rameau à l’ENO). Le baryton offre également à ces pièces un timbre superbe d’un bout à l’autre de sa tessiture. Vous êtes impatient de voir et d’entendre Roderick Williams ? Surprise : il sera à Ambronay le 21 septembre pour Israel in Egypt dirigé par Roy Goodman.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.