A propos de Pyrrhus, de Royer

Par Anonyme (non vérifié) | ven 21 Septembre 2012 | Imprimer

 
En réponse à notre compte rendu de Pyrrhus, de Pancrace Royer, à Versailles
Lire notre article ici
Cher Monsieur,
Au nom de tous les artistes, je tiens à vous exprimer notre gratitude de vous être donné la peine d'assister à notre petit concert et de l'avoir consigné pour la postérité. C'est justement à cause des mauvais auspices dont vous parlez que j'ai préféré la prudence sur l'exubérance dans ma gestuelle le moment venu, un choix que j'assume. Nous sommes très heureux d'apprendre que vous avez pris plaisir à écouter cette musique dont la résurrection a passionné tous les participants, nous vous remercions de vos observations judicieuses que seul un critique expérimenté comme vous l'êtes sait proférer, et j'espère que l'enregistrement soit à la hauteur de vos attentes.
Restant à votre entière disposition pour toute question, tout renseignement complémentaire, je vous prie de croire, cher Monsieur, à l'assurance de ma considération distinguée.
Michael GREENBERG