En réponse à la critique de R. Louveau sur La Damnation de Faust

Par Romain Louveau | mer 18 Février 2009 | Imprimer
Bonjour,
Je suis allée voir la Damnation de Faust à Paris le 8/2 et j'ai été stupéfaite après-coup de la critique destructrice de Romain Louveau et de son ton condescendant.
Je trouve que les artistes ont franchement du mérite à continuer à travailler en risquant d'affronter des critiques aussi peu constructives. A quoi sert un tel article? La question n'est pas d'encenser un spectacle, évidemment, mais démolir après-coup une réalisation tout à fait honorable (ce qu'il daigne d'ailleurs sous-entendre malgré tout) me paraît gratuit et inutile.
La position du critique de spectacle n'est sans doute pas facile: qu'est-ce qu'il va bien pouvoir trouver d'intelligent à écrire pour son article? Le problème, c'est peut-être justement cette posture - "trouver quelque chose d'intelligent" - qui pose problème. Les critiques (français) doivent à leurs propres yeux avoir toujours l'air si plein d'esprit que cela domine leur pratique.
Peut-être aussi le terme "critique" en français est-il trop connoté négativement et que cela influe sur leur attitude.
Toujours est-il qu'on rêverait d'une critique moins agressive et plus intelligente - dans le sens d'une compréhension humaine et non d'un étalage d'"esprit".
Cordialement.
Marie Keech
>> relire la critique de Romain Louveau