Après le COVID, la guerre

Par Camille De Rijck | sam 26 Février 2022 | Imprimer

Ça y est, c’est la guerre. Cette fois, on n’a pas été pris en traîtres, malgré les efforts du Président Français au bout de sa longue table blanche sortie d’une scénographie de Willy Decker et des exhortations un peu molles de la communauté internationale, ça a pété et déjà les morts s’empilent.

Forumopera.com n’est pas un site de géopolitique. Ici, nous nous contentons habituellement d’aller écouter des représentations d’opéra et de compter les points. En ce sens, nous sommes plus proches du cœur de Beckmesser que de celui d’Attila le Hun. Ainsi ne nous viendrait-il pas à l’esprit de donner notre avis sur un conflit armé, au-delà de considérations d’ordre général, comme : « après tout ce que nous a enseigné le vingtième siècle, en sommes-nous encore là ? » Ca ne mange pas de pain et ce n’est pas forcément faux. 

Il est néanmoins un phénomène, dans ce conflit, qui touche très directement le sujet de nos austères travaux : la demande, faite aux artistes russes, de se positionner clairement. En gros : ceux qui se déclareront atterrés par la politique belliciste de leur président auront le droit de se produire dans nos salles, les autres seront priés de bien vouloir aller se faire voir à l’opéra de Novossibirsk, histoire de vérifier que l’herbe y est plus verte qu’à Glyndebourne. 

Voilà donc les administrés de Vladimir Poutine dans de beaux draps. Il y a d’une part ses proches – ceux qui sont réputés amis de son action politique – et dont on se demande pourquoi l’Ukraine a dû être percée de trous comme un gruyère pour que soudain, les théâtres jouent l’indignation (jusque là, ça allait ?). Il y a les autres, qui – comme vous et moi – après deux ans de pandémie, se seraient bien passés d’une guerre à laquelle – comme vous, et surtout moi – ils ne comprennent rien des enjeux et qui sont sommés de désavouer leur régime. Bonne chance à eux. 

On voit fleurir ici où là sur les réseaux sociaux des colombes blanches, qui appellent à la paix sans prendre position sur le fond du conflit. Enfin, il y a ceux qui s’indignent qu’on ose demander des comptes à des artistes, par nature étrangers aux choses de la politique, mais dont on se souvient qu’en d’autres temps ils tenaient eux-mêmes des propos plutôt partisans. 

Moralité : la fin du Covid avait pour nous la saveur rare d’un immense soulagement, comme la fin de l’Or du Rhin pouvait apparaître à un ennemi de Wagner. C’était sans se douter que les tendances autodestructrices de l’homme ont l’ambition d’une belle et longue tétralogie qui n’en finit pas de ne pas finir.

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager