Un jour, une création : 5 avril 1874, O Fledermaus !

Par Cédric Manuel | mar 05 Avril 2016 | Imprimer

On peut dire que le livret déjà très tortueux de cette Chauve-Souris, sorte de reine des opérettes viennoises, a été tordu et re-tordu, depuis la pièce d’origine (La prison de Roderich Benedix), jusqu’à une première adaptation de Meilhac et Halévy, puis de Karl Haffner, et enfin le livret de l’opérette, confié à Richard Genée, chef d’orchestre du théâtre An der Wien où la création était prévue. Genée change de nombreux éléments et travaille même avec Johann Strauss fils à la partition, achevée en à peine plus d’un mois. Si elle y remporte un succès d’estime, ce n’est pas à Vienne que l’œuvre triomphera. C’est son tour du monde qui lui apportera la gloire, de Berlin à Budapest, puis New-York, Londres et Paris, avant de revenir à Vienne, sous les baguettes exigeantes de Richard Strauss 20 ans après la création, et de Gustav Mahler à son arrivée à la tête de l'Opéra de Vienne.  Tout y est un peu excessif, plein de crème fouettée sucrée et de champagne, mais les plus grands chefs s’y sont laissés emporter, jusqu’à Nikolaus Harnoncourt lui-même.

Difficile de ne pas penser également à Carlos Kleiber, qui y est revenu à de nombreuses reprises, jusqu’aux légendaires concerts du Nouvel An et, à l’occasion de ses concerts devenus si rares dans les années 90, comme bis emporte-tout. Voilà donc la célébrissime ouverture en forme de pot-pourri, portée avec l’élégance si caractéristique d’un chef qui ne laissait rien au hasard, lors d’une série de reprises de l’opérette à l’opéra de Munich en 1987.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.