C  R  I  T  I  Q  U  E  S
 
...
[ Historique des critiques CD, DVD]  [ Index des critiques CD, DVD ]
.....
......


VERDI

Alzira
(Philips 464 628 - 2)


Avant dernier maillon d'une intégrale Verdi initiée au début des années 1970 par la firme Philips sous la baguette bien peu inspirée de Lamberto Gardelli et interrompue dans les années 1980 suite au départ de ce dernier qui préféra continuer voire reprendre certains titres chez d'autres éditeurs (Orfeo et Hungaroton), Alzira, qui n'est pas une ˙uvre inutile et mineure comme d'aucuns se complaisent à le répéter, méritait une autre chance que celle que n'a pas su lui donner Gardelli en 1983 chez Orfeo. De cette première intégrale studio, seul le Gusmano de Renato Bruson est à retenir, Ileana Cotrubas et Francisco Araiza, bien peu aidés il est vrai par la battue métronomique du chef, se révélant totalement incapables de rendre justice à l'écriture risorgimentale de l'˙uvre. La version que nous propose Philips aujourd'hui est d'une toute autre tenue. Fabio Luisi à qui nous devons déjà la première intégrale studio de Jérusalem s'avère en totale osmose avec l'écriture verdienne: l'exacte pulsation de cette musique nous est enfin rendue ! Bien plus adéquate également la distribution vocale: Marina Mescheriakova dont les prestations sur scène divisent les mélomanes, se révèle idéale dans ce rôle qui n'épargne à son interprète aucune difficulté vocale; la cantatrice se jette vocalement dans la partition avec un aplomb désarmant et sort victorieuse de l'entreprise. Ramon Vargas, après un premier air chanté un peu scolairement, semble se laisser gagner par l'impétuosité de sa partenaire et livre par la suite un chant verdien de haute tenue! Paolo Gavanelli ne peut en aucun cas souffrir la comparaison avec Renato Bruson mais sa prestation demeure convaincante et ne démérite en rien. Les rôles secondaires sont tenus avec efficacité! D'une manière générale, on sent ici un véritable travail d'équipe ! Un enregistrement enthousiasmant tout comme l'était déjà celui de Jérusalem !

A posséder absolument !
 
  


Jérôme Royer

[ Sommaire de la Revue ] [ haut de page ]