C  R  I  T  I  Q  U  E  S
 
...
[ Historique des critiques CD, DVD]  [ Index des critiques CD, DVD ]
...
......
Night Songs
(Nocturnes)

Renée Fleming
Jean Marc Thibaudet

Debussy / Fauré / Marx / Rachmaninov

(détails)

International release date: August 2001
Catalogue number: 467697
Label: Decca


Deux grands artistes se rencontrent pour un récital consacré à la nuit.

Jean-Yves Thibaudet y semble totalement dans son élément : il accompagne Renée Fleming avec énormément de finesse et d'élégance. Très sautillant dans Fauré, élégiaque dans Strauss ou Marx, dansant chez Rachmaninov, le pianiste démontre par son jeu stylé son sens artistique, sa maîtrise de l'instrument et sa virtuosité. 

Mais le problème réside ici chez Renée Fleming. Comme toujours la voix est belle, chaude, veloutée, très souple, impeccablement tenue, mais son interprétation des mélodies françaises est un véritable massacre. Le texte est totalement incompréhensible, elle assène les vers de "Mandoline", ou les martèle dans "Soir" ou "Nell". Elle ne manifeste aucun respect des nuances dans "Après un rêve", où elle émet des sons pincés et tirés.

Chez Debussy elle aboie tout simplement... en revanche sa "Mandoline" debussyste est contrairement à celle de Fauré très ciselée et rythmée... elle s'égare dans les apparitions ; et les "Chansons de Bilitis" sont, il faut le dire, abominables. Tout est monotone, terne, inabouti dans la partie chantée, ce qui s'oppose totalement à lÝinterprétation du piano.

La complicité du pianiste et de la cantatrice s'est-elle oubliée dans cette partie de mélodie française, alors que le livret du disque nous rapporte leur choix consciencieux et orienté des ˙uvres ? Peut-être étaient-ils perturbés par la séance photo "people et mode" qui illustre le livret ?
Mais la deuxième partie du récital s'oppose totalement à l'hécatombe du départ. Celle qui est une époustouflante Maréchale retrouve son répertoire de prédilection avec des mélodies du peu connu Joseph Marx et des chefs d'˙uvre de Richard Strauss. Ici la langue allemande est parfaitement maîtrisée et tout est au service d'une splendide musique : on n'oubliera pas un tel "Cäcilie" !

Pour terminer, six mélodies de Rachmaninov très intimistes et charmantes, mais aussi pleines de rythme et de grand lyrisme, complétant parfaitement cette partie. 

Que dire d'un tel enregistrement où s'opposent tant d'éléments musicaux et stylistiques... à chacun de juger. Voici en tout cas l'occasion d'entendre une de nos grandes artistes dans le pire comme dans le meilleur d'elle-même.
  


Jean-Bernard Havé



Commander ce CD sur  Amazon.fr
Nocturnes%20(Night%20Songs)<" target="_blank">
[ Sommaire de la Revue ] [ haut de page ]