Blackface : Point de vue d’une chanteuse afro-descendante

Par La Rédaction | lun 18 Octobre 2021 | Imprimer

Remarquée d’abord au Concours Reine Elisabeth de Belgique, Axelle Fanyo fait depuis une carrière internationale. Nous lui avons demandé de répondre à deux questions : le blackface doit-il être interdit par les maisons d’opéra ; existe-t-il des circonstances exceptionnelles qui devraient le permettre ?

« Le blackface est selon moi une pratique qui n’a plus lieu d’être ou d’exister. Si le metteur en scène tient absolument à ce que le chanteur ou la chanteuse ressemble au personnage dit « noir » d’un livret d’opéra, il lui suffit d’engager un chanteur ou une chanteuse noire.

En soi, j’ose espérer que de nos jours, les metteurs en scène ne cherchent plus à faire ressembler leurs chanteurs à leur personnage jusqu’à leur carnation. Un costume ou une perruque devraient suffire, et même ça, on devrait pouvoir s’en passer de nos jours.

L’opéra est tout de même un art qui fait appel à l’imagination du spectateur, nous ne sommes pas au cinéma. Le spectateur sait que ce qui se joue sur scène relève de l’irréel. Cela devrait être pareil avec le whiteface, le yellowface et tout ce qui fait appel au changement de carnation d’un interprète.

Est-il nécessaire que Madame Butterfly soit d’origine asiatique, ou que son apparence s’en approche le plus possible ? Au point de grimer des yeux bridés et une peau jaunie de certaines interprètes ? Serait-il vraiment inimaginable de voir une Cio-Cio San noire ? ou blonde aux yeux bleus ? Reste aussi à respecter la volonté d’un metteur en scène désireux d’être au plus proche du livret, jusque dans la carnation du personnage. Mais si tel est le cas, il lui suffit d’engager un chanteur ou une chanteuse répondant à ses exigences !

Nous sommes à une époque où la pratique de l’opéra n’est pas réservée qu’à une partie de la société ou de la population. Il existe des chanteurs et chanteuses d’opéras de toutes les origines maintenant, et donc de tous types de peaux. Je pense que les maisons d’opéra devraient interdire le blackface et encourager les directeurs de casting comme les metteurs en scène à trouver des solutions dans la logique de ce qui est exposé plus haut.

Selon moi, aucune circonstance ne justifie le blackface (ou le whiteface ou le yellowface). C’est une pratique d’un ancien temps et d’un ancien monde."

Axelle Fanyo

 

Soutenez Forumopera.com dès 1 €

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.