Dix photos de ténors pour passer un bon week-end

Par La Rédaction | ven 27 Août 2021 | Imprimer

Le ténor, disait Schopenhauer, c'est la défaite du surmoi. Car, poursuit le grand penseur, quand on provoque un charivari après avoir chanté un contre-ut dans Il Pirata et que le poulailler se déchaîne, c'est normal de partir un peu en cacahuète. Si la citation semble suspecte et que nos limiers s'accordent à la qualifier d'apocryphe, elle a le mérite de dire ce qu'elle veut dire. À savoir que le ténor, tout entortillé qu'il est dans ses réalités de ténor, s'abandonne une fois de temps en temps à des shootings que le commun des mortels trouverait surréaliste. Voici une preuve par dix, pour passer un bon week-end. 

1. Giuseppe DiStefano : dans les années 80, les chemises hawaïennes tendirent à remplacer les complets en tweed. L’usage de la gourmette et du fox terrier semble cependant n’avoir concerné qu’une partie privilégiée de la population.

2. Neil Shicoff sur un parapet, profitant - pieds nus - d'un Amarone della Valpolicella en tenue d'Amiral de bateau de plaisance.

3. Mario Del Monaco dans le rôle d’Alfredo (La Traviata). Dans cette mise en scène, Violetta avant de mourir confie son lévrier afghan manifestement frappé de psychose anxieuse à son ancien amant.

4. Luciano Pavarotti conduisant un véhicule motorisé à deux roues de manière imprudente et portant aux pieds des chaussures préfigurant les crocks. 

5. Placido Domingo, impuissant, regarde le ballon s'écraser dans sa lucarne en 1980.

6. Franco Corelli s'apprêtant à faire goûter sa recette de pappa al pomodoro à son chien Telramund.

7. Richard Tucker, peu au fait des avancées sociétales, goûte à la dinde de son épouse et la trouve parfaitement assaisonnée.

8. Lauritz Melchior, son chien et son épouse. 

9. Franco Bonisolli tel qu'en lui-même.

10. Luciano Pavarotti fendant une pastèque à la seule force d'un contre-ut.

Sylvain Fort & Camille De Rijck

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager