Questionnaire de Proust : Aleksandra Kurzak

Par La Rédaction | sam 08 Janvier 2022 | Imprimer

Dans la foulée de la sortie de son dernier disque Mozart, la soprano Polonaise se soumet à l'exercice du Questionnaire de Proust (lyrique) avec son habituel sens du franc-parler. Elle sera en concert le 14 février prochain, avec Roberto Alagna, à la Philharmonie de Paris. 


Mon meilleur souvenir dans une salle d’opéra ?
S’il ne faut en choisir qu’un seul, ce serait celui de mes débuts au Metropolitan Opera. C’était en 2004, j’étais alors encore en troupe à l’Opera de Hambourg, et j’ai été appelée pour Olympia dans Les contes d’Hoffmann. Mes parents émus étaient venus me voir au Met. Je me souviens des larmes de ma mère ! Jeune, je lui avais confié comme j’aimerais y chanter un jour. Elle imaginait cela totalement impossible, elle qui sans passeport n’avait même pas eu la possibilité d’accepter d’aller chanter à Berlin. Avec le rideau de fer, nous ne pouvions même pas sortir de notre pays …

Mon pire souvenir dans une salle d’opéra ?
Je donnais un concert au Teatro Bellini de Catane. La représentation avance et avance mais en tournant les pages de ma partition je m’aperçois soudain que les dernières pages manquent à l’appel ! Elles se sont détachées et sont restées dans ma loge. Je ne sais par quel miracle, j’ai finalement pu terminer de mémoire mais quelle panique ! J’étais paralysée.

Le livre qui a changé ma vie ?
Aussi inspirantes, éclairantes ou bouleversantes qu’elles puissent être, je ne crois pas que les lectures puissent influer sur ma vie. Pas jusqu’à présent du moins !

Le chanteur mort que je voudrais ramener à la vie pour chanter avec ?
Je préfère laisser les chanteurs morts reposer que de leur imposer un « come back » pour chanter avec moi :)))

Mon plus grand moment de grâce dans un musée ?
Lorsque j’ai amené ma fille Malèna pour la première fois au Metropolitan Museum de New York alors qu’elle avait 4 ans et que je l’ai vue littéralement fascinée devant les collections de l’Egypte ancienne !

La ville où je me sens chez moi ?
Il y en a plus d’une : Paris, Vienne, New York, Vérone, Londres …

La ville qui m’angoisse ?
J’ai de la chance, je travaille et séjourne dans les plus belles cités du monde, et elles ne sont pas source d’angoisse pour moi :)

Ce qui, dans mon pays, me rend la plus fière ?
La Pologne et le peuple polonais ont plus d’une fois montré leurs valeurs et leur courage à travers l’Histoire. Mais à vrai dire je ne peux me sentir légitimement fière que de mes propres actes, pas de ceux de mon pays auquel je n’ai pas réellement contribué.

Le metteur en scène dont je me sens le plus proche ?
De tous ceux qui respectent les œuvres, les compositeurs, les histoires et qui rendent le public et les artistes heureux.

Mon pire souvenir avec un chef ?
Ce moment où, pour la seule et unique fois en 20 ans de carrière, j’ai realisé dès la toute première répétition que nous étions incompatibles et que j’ai quitté la production

Si j’étais une symphonie ?
Tchaikovsky - Symphony n.6 op.74

Et une sonate ?
Sonate n°14 « Au clair de lune » de Beethoven

Et un quatuor à cordes ?
… Aucune idée !

Si je devais chanter à mes propres funérailles, quel serait le dernier extrait ?
Je n’aimerais pas que quiconque chante à mes funérailles mais pour ce qui est des dernières notes de musique que j’aimerais y entendre, ce seraient celles du 2e mouvement du Concerto pour piano en Fa mineur de Chopin. Je ne peux exprimer ce que je ressens lorsque j’entends cette pièce. C’est tellement moi …

Le chanteur du passé qui me rend folle ?
Franck Sinatra, Dean Martin, Elvis Presley … Et parmi ceux qui sont toujours là l’immense Tom Jones

Le chanteur du présent qui me rend folle ?
Moi-même : folle de bonheur lorsque je parviens à interpréter et à rendre justice à une œuvre que j’adore et folle d’impatience et d’énervement lorsque je n’y parviens pas aussi bien que je le devrais ou le voudrais.

Si j’étais un personnage de Harry Potter ?
La chouette blanche « Hedwige » : c’est mon troisième prénom. Ou bien … Voldemort ! C’est le plus surprenant, non ?

Le compositeur auquel j’ai envie de dire « mon cher, ta musique n’est pas pour moi » ?
Peut-être que je pourrais dire cela à un compositeur de musique contemporaine, qui je l’avoue ne m’attire pas particulièrement.

Si l’étais un Lied ou une Mélodie
Verführung op.33 n°1 de Richard Strauss

Mon pire souvenir historique des 30 dernières années
Mon pire souvenir historique est un peu plus ancien. Il y a 40 ans exactement, nous avons vécu les terrifiants désordres de l’état de siège et les rafles de la loi martiale survenus en décembre 1981 en Pologne. Je n’avais que 4 ans mais je me souviens parfaitement de notre fuite alors que nous avions été pris dans les affrontements : ma mère conduisait et mon père qui courait à côté de la voiture lui criait de se sauver tout en tentant de sauter à bord !

Le rôle que je ne chanterai plus jamais
Il ne faut jamais dire jamais puisque juste après l’enregistrement de mon CD Mozart, j’ai reçu une proposition pour chanter à nouveau "La reine de la nuit" sur scène ! Mais … je crois pouvoir dire que je ne rechanterai plus jamais le rôle de Madame Pinkerton ou le page de Rigoletto :)

Ma devise
J’aimerais que ce soit Carpe Diem, mais … je pense toujours un peu trop pour l’appliquer correctement !

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.