Questionnaire de Proust : Mélanie Boisvert

Par Camille De Rijck | ven 23 Septembre 2022 | Imprimer

Mon meilleur souvenir dans une salle d’opéra ?
Les chœurs fin de l'acte 1 (Graal) de Parsifal au Festival de Bayreuth 2001 avec le jeune Christian Thielemann à la baguette.

Mon pire souvenir dans une salle d’opéra ?
Rigoletto version « La planète des singes » (m.e.s.: Doris Dörrie) à Munich en 2013...

Le livre qui a changé ma vie ?
Soie de Barrico.

Le chanteur du passé avec lequel j’aurais aimé me produire.
Pavarotti.

Mon plus grand moment de grâce face à une œuvre d’art.
Voir in situ les œuvres de Camille Claudel au Musée Rodin pour la première fois, à 23 ans.

La ville où je me sens chez moi ?
La Rochelle.

La ville qui m’angoisse ?
Pékin, l'hiver (smog).

Ce qui, dans mon pays, me rend le plus fier ?
La neige, et encore la neige.

Le metteur en scène dont je me sens le plus proche ?
Waut Koeken.

Mon pire souvenir avec un chef ?
#Balance ton quoi n'existait pas en 2002...

À part chanter, ce que j’ai dû faire de plus compliqué sur scène ?
Promener un poney sur scène alors que je suis très allergique.

Si je pouvais apprendre un instrument du jour au lendemain, lequel serait-il ?
L'Auto-harp.

Un opéra dont j’aurais voulu être le créateur du rôle-titre ?
Lulu de Berg.

Le chanteur du passé dont l’écoute m’a le plus appris ?
Lucia Popp.

Le chanteur du présent que j’ai trouvé d’une générosité rare ?
Bryn Terfel.

Si j’étais un personnage de Disney ?
Baghera, dans Le livre de la jungle.

Le compositeur auquel j’ai envie de dire « mon cher, ta musique n’est pas pour moi » ?
Philippe Catherine.

Si l’étais un Lied ou une Mélodie.
« Säusle, liebe Myrthe » de R. Strauss.

Mon pire souvenir historique des 30 dernières années.
Février 2022 : la Russie entrant en Ukraine.

Le rôle que je ne chanterai plus jamais.
Isolde. (je vous ai eu : Barbarina, évidemment.)

Ma devise
Toujours faire de son mieux. Et les bons jours, deux fois plus !

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.