Touche pas à ma Zaïra !

Par Christophe Rizoud | jeu 02 Juillet 2009 | Imprimer
« Depuis quelques temps, un certain Monsieur Catalano procède à des attaques en règle contre la production de Zaïra présentée dans quelques jours au festival de Radio France et Montpellier. » René Koering, le directeur de la manifestation, nous fait part de son irritation :
René Koering
 
« 
Depuis quelques temps, un certain Monsieur Catalano procède à des attaques en règle contre la production de Zaïra présentée dans quelques jours au Festival de Radio France et Montpellier Languedoc-Roussillon. Son motif : la partition interprétée à Montpellier ne serait pas celle d'origine mais un arrangement remanié et réorchestré par Rubino Profeta pour Catania en 1976. S’en suivent des divagations sur le fait que l’originale aurait été reconstituée et serait disponible depuis 2001, qu’elle aurait été en ma possession, que je l’aurais écartée pour des raisons qui m’échappent et, que sommé de m’expliquer sur ce sujet, j’aurais tout nié en bloc.
 
Autant dire – Je persiste et je signe – cette histoire est inventée de toutes pièces ! Monsieur Catalano ne se contente pas de sévir sur les forums, il m’a adressé par la poste plusieurs courriers dans lesquels il exige, soit de l'argent, soit de diriger l'œuvre. La première lettre date d’il y a un mois. A la troisième, nous avons décidé de confier l'affaire à nos avocats pour tentative d'extorsion de fonds. Depuis, silence radio. Nos recommandés sont restés sans réponse. Nous lui avons demandé par retour de courrier de nous adresser une photocopie du récépissé de recommandé. Idem. J’ai par scrupule pris contact avec les Opéras de Catania et d’Erfurt ainsi que la Bibliothèque de Naples. Personne n’est au courant d'un manuscrit de Bellini autre que celui que l'on utilise depuis 50 ans.
 
Ce type de chantage est hélas assez fréquent. Nous avons eu affaire il y a deux mois a une personne qui accusait un metteur en scène de plagiat et demandait en contrepartie sa part du cachet. Vérification faite, la personne n'était pas du métier ; elle « tentait le coup » ; ce qu’on appelle tout simplement un escroc.
 
Si ce genre d’aventure relève le plus souvent de l’anecdote, parfois amusante d’ailleurs, elle prend ici une tournure irritante et, par son caractère répétitif et diffamatoire, m’oblige à cette mise au point. 
»
 
 
 
Propos de René Koering recueillis par Christophe Rizoud le 2 juillet 2009
 
 
 
Réagissez à cet article, votre commentaire sera publié

 
 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.