14-18 en musique à Meaux

Par Laurent Bury | ven 19 Juin 2015 | Imprimer

Vous avez toujours rêvé d’entendre Laurent Naouri chanter « Viens, Poupoule » ? Ce rêve peut se réaliser bien facilement : il vous suffit d’aller visiter le Musée de la Grande Guerre à Meaux, où se tient du 20 juin au 31 décembre une exposition intitulée « Mon violon m’a sauvé la vie, destins de musiciens dans la Grande Guerre ». En effet, même si Louis XIV et Waterloo dominent cette année 2015, les commémorations de 1914-18 sont loin d’être terminées, comme le montre parfaitement cette manifestation qui a pour fil rouge la personnalité du violoniste et compositeur Lucien Durosoir (1878-1955). Les instruments et les voix, on s’en doute, ne fut pas entièrement réduite au silence pendant le premier conflit mondial, comme en témoignent les extraits sonores proposés au visiteur de l’exposition : outre « Viens, Poupoule » susnommée, des mélodies des Britanniques Frederick Keel ou William Denis Browne, du Belge André Devaere ou du Français André Caplet. Justement, pour l’inauguration, demain 20 juin à 19h, un concert permettra notamment d’entendre les Prières de Caplet, interprétées par la soprano Shigeko Hata et l’ensemble Calliopée.

Renseignements sur le site du Musée de la Grande Guerre - Pays de Meaux

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager