A 82 ans, Rosalind Elias fait ses débuts à Broadway

Par Jean Michel Pennetier | ven 10 Février 2012 | Imprimer

 
Après un tour de chauffe au Kennedy Center de Washington, c’était au tour du Marquis Theatre de New-York d’accueillir une belle reprise de Follies, chef d’œuvre de Stephen Sondheim, rarement donné depuis sa création en 1971 (le spectacle d’origine, somptueux, avait été finalement déficitaire).
« Follies » est le nom d’un vieux théâtre fictif de Broadway qui doit être détruit pour faire place à un parking. Pour un dernier soir, plusieurs générations d’anciens se retrouvent et évoquent leurs souvenirs. Au milieu d’une distribution pléthorique (28 musiciens dans la fosse, 41 solistes dont une dizaine de vétérans qui suscitent l’émeute à leur apparition), Rosalind Elias interprète  le court rôle d’Heidi Schiller. Bien connu des lyricomanes new-yorkais (elle a chanté près de 700 représentations au Met depuis ses débuts en 1954), Rosalind Elias est rarement apparue en Europe. On se souviendra néanmoins de son apparition dans le rôle de la Baronne dans Vanessa aux côtés de Kiri Te Kanawa à Monte-Carlo en 2001, un opéra dont elle avait créé l’un des rôles en 1958.  Son intervention dans Follies se limite pratiquement à un duo, « One more kiss », dramatiquement émouvant, et vocalement impressionnant malgré les ans. Le mezzo américain n’a assurément pas besoin de micro ! [JMP]
 
 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager