Forum Opéra

Ann Hallenberg redécouvre Vivaldi

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
22 août 2012
Ann Hallenberg redécouvre Vivaldi

Infos sur l’œuvre

Détails

Ce début du XXIe siècle est celui de Vivaldi grâce, on le sait, à Naive qui a entrepris d’enregistrer les quelque quatre cent cinquante partitions de la Bibliothèque nationale de Turin. A cette collection qui comprend un grand nombre d‘œuvres jamais entendues s’ajoutent des pièces récemment retrouvées ailleurs en Europe. La principale découverte de ces dernières années, à Enghien en Belgique dans les archives privées de la famille d’Arenberg, est suffisamment importante pour justifier un deuxième volume de la série New discoveries. Entre deux concerti et deux sonates s’intercalent cinq airs d’opéra dont quatre extraits de L’inganno trionfante in amore, un dramma per musica créé à Venise en 1725, que l’on croyait entièrement perdu. Il s’agit d’une œuvre charnière qui marque le retour du compositeur sur les scènes de sa ville natale après cinq ans d’absence. A la mezzo-soprano Ann Hallenberg revient la tâche de faire revivre le chant de Costanza Posterla pour qui ces arias furent composées. Le complément du programme vocal provient de la bibliothèque de Berkeley aux Etats-Unis qui conserve un fragment de l’Ipermestra, autre opéra disparu, créé lui à Florence en 1727. Cette fois, Ann Hallenberg invoque l’ombre de Lucia Lancetti, à qui Vivaldi devait confier quelques mois plus tard le rôle-titre d’Orlando furioso. Dans les deux cas, la cantatrice suédoise fait valoir cet art qui nous la fait aimer, une capacité à transcender la technique – ô combien sollicitée dans ce répertoire – pour donner un sens à chacune de ses interprétations. Federico Maria Sardelli, à la tête de son Modo Antiquo, ne se contente pas de jouer les accompagnateurs. En musicologue et vivaldien émérite, il a reconstitué les parties manquantes de ce bouquet de découvertes. Christophe Rizoud

Antonio Vivaldi : New discoveries II – Ann Hallenberg (soprano), Anton Steck (violino), Alexis Kossenko (flûte traversière) – Modo Antiquo – direction musicale : Federico Maria Sardelli – Enregistré en novembre 2011 au Teatro della Pergola à Florence – Naive OP 30534

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Infos sur l’œuvre

Détails

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :