Anna Netrebko : Brünnhilde, non, Isolde, peut-être

Par Laurent Bury | mar 20 Février 2018 | Imprimer

Anna Netrebko vient d’annuler les trois dernières représentations de Traviata à l’Opéra Bastille, et sera remplacée par Marina Rebeka. Ses admirateurs et tous ceux qui ont cassé leur tirelire pour l’entendre auront du mal à s’en remettre, mais peut-être pourront-ils se consoler un peu grâce aux révélations contenues dans une longue interview publiée le 31 janvier sur le site russophone « Voci dell’Opera ». Entre diverses considérations sur l’art du chant, sur ses goûts vestimentaires et sur son attachement aux valeurs familiales, la soprano livre quelques informations sur l’évolution de son répertoire dans les saisons à venir. En ce qui concerne Verdi, Anna Netrebko a encore du pain sur la planche : sont prévus ou à l’étude La Force du destin, « parce que Maestro Pappano veut le faire avec moi », Nabucco, Un bal masqué et Don Carlos. Chez Puccini, Manon Lescaut reste le rôle préféré. Tosca ? « Je n’aime pas le personnage, c’est une hystérique qui hurle, mais comme je vais Tosca dans toutes les maisons d’opéra de la planète, je finirai bien par l’aimer. Turandot ? « Oui, je la chanterai, mais le rôle n’est pas si difficile que ça, à part le duo final, qui n’est pas de Puccini ». Wagner : « Avec Britten, ce sont mes deux compositeurs préférés, mais ma voix n’a pas grand-chose en commun avec la musique de Wagner. Elsa m’allait très bien, parce que c’est son héroïne la plus lyrique, la plus italienne, et je la rechanterai à Bayreuth, mais pourquoi irais-je chanter Senta ? Isolde est le seul autre rôle wagnérien qui me conviendrait... ». Quant à Salomé, « ça sera difficile à cause du texte en allemand, mais au moins c’est écrit assez haut pour moi. Je n’ai plus les aigus pour Lucia, mais je pourrais encore faire Adina, sauf que ça ne m’intéresse plus ! » Mauvais nouvelle néanmoins, pour ceux et celles qui se rêvent en disciples de la Netrebko : jamais elle n’enseignera : « la pédagogie, c’est un don de Dieu, on l’a ou pas ».

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.