Annie Ernaux, une Nobel mélomane

Par Maximilien Hondermarck | jeu 06 Octobre 2022 | Imprimer

La planète littéraire entière salue la récipendiaire du prix Nobel 2022, extraordinaire sismographe de la mémoire et de la condition humaines. S'il est des romanciers plus directement musicaux (à commencer par le dernier prix Nobel français, Patrick Modiano, auteur de nombreuses chansons, notamment pour Françoise Hardy) Annie Ernaux cultive – on le sait moins – une passion pour la musique. Pour la chanson française d'abord, qui forme sous sa plume une sorte de bande-son de l'existence (Piaf, Brel, Brassens, Souchon, Line Renaud aussi) réunissant ou divisant classes ouvrières et classes bourgeoises. Pour la musique « savante » ensuite – elle dédaignerait l'épithète. C'est une brève émission de France Musique de 2014 qui nous l'apprend, lorsque Thomas Rozec fut invité à consulter la discothèque de l'écrivaine, chez elle à Cergy-Pontoise. Parmi de nombreux vinyles, Annie Ernaux egrène les oeuvres qui ont compté dans sa vie, à commencer par les Passions de Bach, découvertes grâce à un homme qu'elle aimait. Plus tard, la Passion selon Saint-Jean trouvera en elle un écho douloureux et décisif : la jeune fille de L'Evénement, l'un de ses récits essentiels, écoute le récit tourmenté de l'Evangéliste alors qu'elle cherche à avorter. Parmi les autres oeuvres de son panthéon, de nombreux Requiem ou, plus inattendu, Les sept paroles du Christ en croix de Haydn, oeuvres sacrées qui entrent en résonance avec l'éducation (à défaut de la foi) chrétienne de l'auteure. Dix minutes à ne pas manquer pour entendre différemment les livres d'Annie Ernaux.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.