Celtique donc britannique, la harpe

Par Laurent Bury | jeu 15 Juin 2017 | Imprimer

Peut-être à cause de ses origines celtiques, la harpe a toujours été chère aux compositeurs britanniques, y compris au XXe siècle. C’est ce que nous rappelle An British Promenade, disque pour lequel la harpiste Sandrine Chatron s’est adjoint les bons et loyaux services de la violoncelliste Ophélie Gaillard, mais aussi du ténor Michael Bennett. Le chant fait donc trois intrusions dans ce disque réunissant des œuvres composées outre Manche entre 1915 et 1974, où Britten et Lennox Berkeley sont rejoints par des confrères nettement moins connus, en France du moins : Herbert Howells, Granville Bantock ou Eugene Goossens, entre autres. David Watkins, à qui l’on doit l’arrangement du folksong « Scarborough Fair » est, quant à lui, toujours de ce monde. De Britten, on entend ici notamment le cinquième de ses Canticles, « The Death of Saint Narcissus ». Michael Bennett a la voix plus juvénile et plus immédiatement mélodieuse qu’un Peter Pears, mais sans peut-être tout cet art du sous-entendu que d’autres interprètes ont su déployer dans ce répertoire. Les Cinq Poèmes de Herrick mis en musique par Berkeley seront probablement une découverte pour beaucoup de mélomanes français, même si l’oreille détectera dans ce recueil une certaine parenté avec les œuvres de Britten.

A British Promenade, Sandrine Chatron, Ophélie Gaillard, Michael Bennett, 1 CD Aparté, enregistré en mai 2016, 78'26

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Articles similaires

Partager