Cinquante nuances de José Carreras

Par Christophe Rizoud | mar 04 Octobre 2016 | Imprimer

Decca n’en finit pas d’exploiter le filon des trois ténors. Après Luciano Pavarotti et Placido Domingo, José Carreras, le plus effacé de la bande, fait l’objet d’une réédition dans la série « The 50 greatest tracks » : cinquante titres censés donner en deux CD un aperçu de l’art du ténor espagnol à travers ses enregistrements les plus mythiques. Sauf que, comme souvent, la démarche est moins artistique que commerciale, avec un CD sur deux consacré à la chanson napolitaine et au crossover, de « Granada » à « Core’ngrato », repris en partie d’albums déjà réédités l’an passé. Le premier CD retient davantage l’attention avec un large échantillon d’airs donnant un aperçu du (trop) large répertoire de celui, qui au mépris de sa nature vocale, ajouta (trop) jeune à son palmarès des rôles aussi dramatiques que Calaf et Andrea Chénier (représentés ici par « Nessun dorma » pour le premier et « Un di all’azzuro spazio » pour le second). S’il faut cependant reconnaître un mérite à cette compilation, c’est celui de proposer des extraits d’opéras peu connus, tels Zingari de Leoncavallo, Adelson e Salvini de Bellini, Il giuramento de Mercadante ou encore Il figliuol prodigo de Ponchielli, rappelant que José Carreras ne fut pas seulement une des plus belles voix de ténor de la fin du 20e siècle mais aussi un défricheur d’œuvres rares qui enregistra chez Philips Classics la première intégrale studio d’Otello de Rossini ou, sous la direction de Lamberto Gardelli, plusieurs Verdi de jeunesse.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.