Coline Dutilleul, entre impressionnisme et l’expressionnisme

Par Camille De Rijck | mar 15 Novembre 2022 | Imprimer

Diplômée des conservatoires de Mons et de Bruxelles, la mezzo-soprano Coline Dutilleul se perfectionne à Cologne avant d’intégrer l’Opéra studio du Rhin (à Strasbourg) et de faire ses débuts, cet été, au festival d’Aix-en-Provence sous la direction de Leonardo Garcia Alarcon. Dans ce premier album (Fuga Libera), la chanteuse belge entend confronter deux pans de l’histoire de l’art : l’impressionnisme et l’expressionnisme, qui ont cohabité dans la même fenêtre de temps, l’un à Paris, l’autre à Vienne. La mezzo-soprano recherche les points de concordance entre ces deux écoles, elle qui se définit comme une coloriste du son. Des Lieder et des Mélodies de Schönberg, d’Alma Mahler, de Berg, de Debussy et de Lili Boulanger forment cette étonnante mosaïque Belle Époque, remarquablement soutenue par le piano de Kunal Lahiry.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.