Décès de la chanteuse Milva

Par Jean Michel Pennetier | mer 28 Avril 2021 | Imprimer

Née le 17 juillet 1939 à Goro, dans la province italienne de Ferrare, Maria Ilva Biocalti, connue sous son nom de scène de Milva, débute dans les night-clubs à la fin des années 50 et se fait remarquer  au Festival de Sanremo en 1961. Son succès devient vite international et elle chante à l’Olympia en 1962, première interprète non francophone à chanter Edith Piaf. Cette même année, elle débute au cinéma dans La Bellezza d’Ippolita de Giancarlo Zagni, aux côtés de Gina Lollobrigida. Elle se spécialise rapidement dans des chansons politiquement engagées qui s'accordent à merveille avec sa chevelure rousse. Elle interprète notamment le répertoire de Bertolt Brecht et Kurt Weill dans un spectacle mis en scène par Giorgio Strehler (qui sera donné bien plus tard à Paris à l'Odéon en 1981). En 1973, elle chante à  travers l’Europe Jenny, dans L'Opéra de quat'sous, toujours avec Strehler, une production qui sera recréé au Châtelet en 1986 dans une adaptation française du metteur en scène. Milva travaille également avec le compositeur Luciano Berio pour qui elle créé le rôle d’une chanteuse dans La Vera Storia à la Scala de Milan en 1982. L’ouvrage sera repris à Garnier en 1985. Elle travaille avec certains des compositeurs les plus connus de son temps : Ennio Morricone, Francis Lai, Vangelis, Mikis Theodorakis, Astor Piazzolla (elle chanta El Tango Astor Piazzolla aux Bouffes du Nord). En 1983, elle chante à Favart les Sept Péchés capitaux de Weill, curieusement jumelé avec Il Maestro di Cappella de Cimarosa, interprété par le vétéran Sesto Bruscantini (bizarrement, ce doublé ne figure pas sur le site des archives de l’ONP). Retirée des scènes en 2010 pour des raisons de santé, Milva est morte à Milan le 23 avril 2021.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager