Disparition de Frank Corsaro

Par Christophe Rizoud | mar 14 Novembre 2017 | Imprimer

New York pleure Frank Corsaro, disparu il y a quelques jours à l'âge de 92 ans. Le New York Times le présente comme « l’homme qui a secoué le monde de l’opéra ». Formé à l’Actors Studio, d’abord comédien, il fut un des premiers metteurs en scène d’opéra à vouloir que les chanteurs se comportent comme de véritables acteurs. Souvent controversé, son travail se distinguait aussi par l’usage de nouvelles technologies et des transpositions, devenues aujourd’hui lieu commun sur nos scènes lyriques. Le Metropolitan Opera n’invita qu’une seule fois Frank Corsaro (Rinaldo, 1984), effrayé sans doute par trop de modernité. Mais à quelques encablures de la très conservatrice institution newyorkaise, il fut un des metteurs en scène phare du New York City Opera. Le succès de Susannah de Carlisle Floyd en 1958 marque le début d’une collaboration étalée sur une cinquantaine d’année avec, au total une quarantaine de productions. De nombreux artistes, dont Placido Domingo qu’il dirigea en 1966 dans La Traviata, reconnaissent la valeur de son enseignement. Le magazine Opera News cite le témoignage du baryton Richard Stilwell : « Corsaro combinait étonnamment connaissances musicales et expertise théâtrale, et cela m'a vraiment ouvert les yeux sur ce que l'opéra pouvait être : une forme d'art spéciale dans laquelle les mots, la musique et le théâtre contribuent à égalité à la création d’un drame émouvant. Notre jeunesse et notre enthousiasme étaient nourris par ces possibilités. Nous avons été challengés par sa vision [de l’opéra]. »

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Articles similaires

Partager