En fait, Anna Netrebko n'aime pas Norma

Par Camille De Rijck | ven 12 Mai 2017 | Imprimer

En histoire de l’art, il est des rencontres dont on n’imagine pas qu’elles aient pu ne pas avoir lieu : celle de Giotto et de Cimabue, celle d’Eléonore de Tolède et de Bronzino, celle d’Hofmannsthal et de Strauss, celle de Fellini et de Mastroianni ou celle de Corelli et de la Pira. À cette liste foisonnante devait s’ajouter – si le destin avait eu deux grammes de bonne volonté – l’accolade réservée par Anna Netrebko à Norma. La plus grande diva de cette première moitié de vingt-et-unième siècle, face à un rôle qui ne se défait pas du spectre de Maria Callas. Las, marâtre nature qui nous priva de telles merveilles, d’un tel prodige vu que – souvenez-vous – Anna préféra jeter l’éponge au nom des évolutions naturelles de sa voix qui l’éloignent désormais de la souplesse pan-olympique nécessaire aux pirouettes belcantistes (à dire vrai, elle le formula autrement, mais dans le fond c’est pareil). Or une récente interview accordée par la diva russe au Times UK révèle qu’en fait, il n’en est rien. Et la véritable raison de ce retrait nous est enfin dévoilée dans un entretien sobrement titré « je n’ai pas envie de perdre mon temps sur de la merde ». Anna Netrebko y confesse que, s’efforçant de lire la partition et peinant à venir à bout d’une intégrale (elle ne dit pas laquelle), elle constata que le cœur n’y était pas. Ainsi la page fut-elle tournée. On dit qu’au paradis, les cendres bénies de Maria Callas ont vaguement levé les yeux au ciel. 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.