Ewa Podles n’est pas aidée

Par Laurent Bury | lun 08 Décembre 2014 | Imprimer

D’après ses meilleurs spécialistes – on songe à notre collègue Brigitte Cormier –, il paraît que l’art d’Ewa Podleś est transcendé lorsque la contralto s’exprime dans sa langue natale. On le croit volontiers, mais il semble hélas qu’il faille le croire aveuglément. Le label Accentus Music vient de faire paraître un disque où on l’entend chanter une œuvre de Szymanowski, les Trois Fragments de poèmes de Jan Kasprowicz composés pour voix et piano en 1902, transcrits pour voix et orchestre par gzegorz fitelberg. L’orchestre symphonique de la radio national polonaise dirigé Alexandre Liebreich interprète en première partie le Concerto pour orchestre de Lutosławski, avant de soutenir Ewa Podleś. Hélas, pour guider l’écoute de ces quelque dix-huit minutes de musique, l’éditeur n’a pas jugé bon de fournir le texte des poèmes, même dans leur version originale. On en est donc réduit à rêver sur les titres, « Mon chant du soir », « Je suis et je pleure » et « Seigneur Dieu », ou à se débrouiller avec la traduction allemande disponible sur Internet. Avec un minutage assez chiche (46 minutes en tout et pour tout), voilà un disque qui ne semble guère chercher à attirer l’auditeur de bonne volonté.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.