Is this the end? aura bien lieu, malgré la disparition de Patrick Davin

Par Camille De Rijck | jeu 10 Septembre 2020 | Imprimer

Lancé il y a quelques semaines dans l'immense maelström de la programmation COVID-friendly, Is this the end ? premier volet d'une trilogie de la vie du compositeur Jean-Luc Fafchamps a failli connaître une fin brutale quand, hier, peu avant une répétition à La Monnaie, son créateur le chef Patrick Davin a été terrassé par une crise cardiaque dans sa loge. Hier après-midi, dans une réunion de crise, les artistes avaient plaidé pour que la création de samedi puisse avoir lieu, en hommage au chef d'orchestre disparu. Cela ne pouvait se faire sans l'assentiment et le soutien de sa famille, Patrick Davin laissant derrière lui une épouse et deux filles. On apprend aujourd'hui que l'œuvre sera bien maintenue. Voici le communiqué de La Monnaie :

« La disparition tragique et inattendue du chef d’orchestre Patrick Davin a profondément marqué notre maison d’opéra ainsi que l’ensemble de la scène musicale internationale. Nos pensées vont d’abord à sa famille et à ses proches, mais aussi aux artistes et aux membres du personnel de la Monnaie impliqués dans le spectacle Is this the end?.
Au cours des dernières heures, de longues discussions ont eu lieu entre la direction et l’équipe de la production. Dans le respect de la volonté de la famille et en accord avec toutes les personnes directement concernées, il a été unanimement décidé de maintenir la création mondiale de cet opéra filmé et diffusé en direct sur notre site Internet auquel Patrick Davin a consacré tant d’amour et d’énergie. Une telle tragédie ne manquera sans doute pas d’affecter l’expérience des artistes et du public. Ces représentations seront dédiées à la mémoire du chef d’orchestre. Elles auront lieu ces samedi 12 et dimanche 13 septembre à 20h00 et 15h00 respectivement. Ouri Bronchti, qui assistait de Patrick Davin sur cette production, se chargera de la direction musicale. » 

Patrick Davin était un chef d’orchestre très apprécié à la Monnaie, non seulement pour son talent musical, mais aussi pour le charme de sa personnalité. Chez nous, il a dirigé de nombreuses créations mondiales, projets au cours desquels il était souvent impliqué dès la genèse. Il était au pupitre pour la majorité des opéras du compositeur belge Philippe Boesmans que nous avons accueillis sur notre scène : d’Au monde à Pinocchio, en passant par Yvonne, Princesse de BourgogneReigen et Wintermärchen. Il a également assuré les créations mondiales de The Woman Who Walked into Doors et House of the Sleeping Beauties de Kris Defoort, de L’Uomo dal fiore in bocca de Luc Brewaeys et La Dispute de Benoît Mernier. 

Patrick Davin a été chef attitré de l’ensemble L’Itinéraire (Paris), premier chef invité de l’Opéra de Marseille et professeur de direction d’orchestre au Conservatoire de Bruxelles (section néerlandophone). Il fut également premier chef invité de l’Opéra Royal de Wallonie à Liège et directeur musical de l’Orchestre symphonique de Mulhouse et, cette année, il avait été nommé directeur du Conservatoire royal de Liège.

Invité partout en Europe pour de nombreux concerts et performances, il a travaillé en Allemagne (Ensemble Modern de Francfort, Deutsche Kammerphilharmonie de Brême, Radio-Sinfonieorchester de Stuttgart et de Munich), en France (Ensemble Intercontemporain, Orchestre national de Lyon, Orchestre national d’Île-de- France, Orchestre de Radio France, Orchestre du Capitole de Toulouse), en Suisse (Winterthur et Orchestre de la Suisse Romande), aux Pays- Bas (Het Orkest van het Oosten, Gelders Orkest), en Espagne (Teatro Real), en Autriche (Klangforum Wien), en Belgique (Orchestre Philharmonique de Liège, Belgian National Orchestra, Brussels Philharmonic) et au Luxembourg (Orchestre philharmonique). 

Peter de Caluwe, Jean-Louis Grinda, Bernard Foccroulle, Stefano Mazzonis et Daniel Weissmann rendent hommage à Patrick Davin

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.