Forum Opéra

Itay Jedlin, l’homme qui converse en musique avec Dieu

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
23 décembre 2015
Itay Jedlin, l’homme qui converse en musique avec Dieu

Infos sur l’œuvre

Détails

Sous le titre de « Conversations avec Dieu », Ambronay Editions publie un nouvel enregistrement dirigé par Itay Jedlin à la tête du Concert Etranger, un ensemble à effectif variable qu’il a fondé en 2006. Formé de musiciens venus d’horizons divers mais réunis par une même volonté d’interprétation fidèle du répertoire baroque, le Concert Etranger s’est distingué ses deux dernières années au Festival d’Ambronay avec deux des Passions de Bach, la « Saint Jean » en 2014 et, en 2015, la « Saint Marc », partition perdue et reconstituée par Freddy Eichelberger, organiste titulaire au temple du Foyer de l’âme à Paris. Dans un souci d’authenticité, afin de replacer l’ouvrage dans son contexte liturgique, le public fut alors invité à chanter durant le concert trois chorals à l’unisson.

Le titre de ce premier enregistrement du Concert Etranger est inspiré d’un livre de motets du compositeur Andreas Hammerschmidt. Construit comme « une conversation entre musique vocale et instrumentale », le programme veut « incarner le dialogue à la fois intime et grandiose entre Dieu et l’âme croyante ». Au premier, les instruments ; à la seconde, la voix ?  Cantates et motets, écrits par les compositeurs les plus marquants du baroque allemand – Andreas Harmmerschmidt (1611-1675), Georg Philipp Telemann (1681-1767), Nicolaus Bruhns (1655-1697) et Samuel Scheidt (1587-1654) –, alternent avec des pièces instrumentales de Johann Rosenmüller (1617-1684) et de Heinrich Scheidemann (vers 1595-1663).

On est vite emporté par la ferveur nue qui émane de ces quinze plages, simples dans l’expression d’une foi paroissiale – confortée par l’omniprésence de l’orgue – et en même temps complexes dans leur polyphonie vocale. Né à Jérusalem mais résidant à Paris depuis 2002, Itay Jedlin enseigne le chant choral et la flûte traversière baroque au CRD de Fresnes. De sa découverte de la musique ancienne date son désir de retrouver la sonorité des instruments authentiques, la mieux à même d’épurer la spiritualité du répertoire sacré. Ces « Conversations avec Dieu » en apportent une nouvelle preuve.

Conversations avec Dieu. Motets cantates de Hammerschmidt, Telemann, Bruhns, Scheidt… Le Concert Etranger – Itay Jedlin, direction. Ambronay Editions. (plus d’informations)
 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
Itay Jedlin © DR

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

[themoneytizer id="121707-28"]