Forum Opéra

La première de Carmen comme si vous étiez

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
31 août 2023

Infos sur l’œuvre

Détails

Depuis 2009, le Palazzetto Bru Zane s’emploie avec bonheur à faire redécouvrir des œuvres méconnues et des compositeurs oubliés au travers de multiples concerts, représentations et enregistrements (et même une webradio), et toujours dans une démarche de recherche musicologique. En s’attaquant cette fois à Carmen, chef-d’œuvre incontesté mais archi-connu du répertoire mondial, le Palazzetto Bru Zane entreprend un projet tout différent, et toujours scientifique, puisqu’il s’agit rien moins que de remonter l’ouvrage dans la scénographie de la création. Donner un ouvrage dans les décors d’origine n’est pas une nouveauté (si l’on peut dire) : on peut citer la récente Tosca (2015) donnée à Rome dans les costumes et décors d’Adolf Hohenstein conçus pour la création de 1900. Sans qu’il s’agisse de la création originale, on ne peut pas ne pas mentionner l’initiative couronnée de succès du Liceu avec la restauration des toiles peintes des années 40 de Josep Mestres Cabanes pour Die Meistersinger (1989) et surtout pour Aida (2001), production triomphalement accueillie et régulièrement reprise depuis. Le Palazzetto Bru Zane a décidé d’aller encore plus loin dans cette démarche : l’idée est d’offrir un rendu historique le plus fidèle possible, non dans une approche muséale, mais afin de faire revivre une Carmen rendue à  sa première jeunesse. En premier lieu, les décors et costumes de la production de 1875 seront reconstitués à partir de l’abondante iconographie, laquelle va des gravures d’époque jusqu’au « Chromo Liebig » en passant par la vaisselle décorée. Mais l’originalité du projet consiste en une tentative de restitution de la scénographie dans son ensemble, en s’appuyant notamment sur le livret de mise en scène. Celui-ci précise en effet les déplacements et les groupements de personnages, en complément des didascalies, à une époque qui ne connait pas encore de metteurs en scène mais des régisseurs. Comme l’expose Bru Zane, «  Ces documents étaient diffusés à l’international par l’éditeur de la partition, Choudens, afin de permettre à chaque théâtre de reconstruire (avec de légères adaptations) le spectacle créé à Paris (…). Ce n’est donc pas seulement le spectacle du 3 mars 1875 à Paris qu’il sera permis de voir, mais Carmen telle qu’elle fut découverte à New-York, Vienne, Bruxelles, Stockholm, Milan, Londres, etc. ». Afin de faciliter une tournée internationale, l’ouvrage sera toutefois donné avec les récitatifs de Guiraud et non les dialogues parlés originaux. Coproduite avec Château de Versailles Spectacles, la production sera inaugurée le 22 septembre prochain à l’Opéra de Rouen Normandie. La distribution est prometteuse, avec notamment la prise de rôle de l’excellente Marianne Crebassa. La légende dit que l’ouvrage fut fraichement accueilli à la première. Si le fait reste exagéré, citons tout de même les propos du critique de l’Art musical, Léon Escudier : « Si quelque chose, dans cet ouvrage, est de nature à attirer le public, c’est la mise en scène. ». A quoi nous rétorquerons par les mots de Carmen à l’acte II : « Et vous pourrez juger vous-même ! ».

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Infos sur l’œuvre

Détails

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Merci de l’avoir réveillé !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

[themoneytizer id="121707-28"]