Le passé mélomane de Fleur Pellerin ressurgit

Par Camille De Rijck | lun 15 Février 2016 | Imprimer

La disgrâce des ministres est suivie du regard par la presse toute entière ; ainsi, un abandon de maroquin est souvent l'occasion de révélations sulfureuses et d'outings sordides. Dans le cas de Fleur Pellerin – ministre de la culture longtemps taxée d'ignorance crasse, au titre qu'elle n'avait pas lu Modiano –, c'est le phénomène inverse qui semble se mettre en branle. Son limogeage sec et visiblement inhumain commença d'émouvoir ceux qui jadis la regardaient avec mépris – d'aucuns soulignent même que le peuple français, souffrant par son président, ne pouvait observer la dernière victime du Hollandisme qu'avec empathie. Hier, nos excellents confrères de France Musique sortaient des archives immémoriales du World Wide Web, une série de publications antédiluviennes (entendez : 1998) dans lesquelles la jeune Fleur Pellerin – âgée de vingt-cinq ans, exprimait le plus simplement du monde son goût de la musique classique et ses impressions interprétatives dans un groupe de discussion affilié à Yahoo. La jeune anonyme y livrait des opinions candides, franches, extrêmement bien senties, qui mettent en évidence un amour très sincère pour la musique classique et une oreille apparemment entraînée. Ainsi ne lit-elle pas Villa Triste ou Le Vestiaire de l'enfance, mais elle souligna pourtant les troublantes harmoniques graves qui lient Nelly Miricioiu au souvenir de Maria Callas. 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager