L’English National Opera s’associe à TikTok pour un nouvel opéra inspiré de Netflix

Par Jean Michel Pennetier | mer 17 Novembre 2021 | Imprimer

On ne présente plus l’English National Opera, compagnie londonienne se consacrant à l’opéra en anglais. Nos lecteurs connaissent sans doute Netflix, plateforme de vidéo à la demande. Peut-être connaissent-ils moins TikTok, application mobile de partage de vidéos et de réseautage social. Son public plafonne à 24 ans d’âge moyen. Il est possible d’y accéder à la célébrité planétaire moyennant quelques courtes vidéos de moins d’une minute. Comment ces trois institutions se sont-elles rencontrées ? Tout commence avec une mini-série documentaire Netflix, Tiger King (en français : Au royaume des fauves). Celle-ci est consacrée aux zoos et élevages de grands félins aux Etats-Unis. Pour préciser, la série évoque en particulier la tentative de meurtre perpétrée par Joe Exotic (ancien propriétaire et exploitant du Greater Wynnewood Exotic Animal Park, de son vrai nom Joseph Allen Maldonado-Passage, né Schreibvogel) sur Carole Baskin, militante pour les droits des animaux et propriétaire de Big Cat Rescue, un refuge pour animaux. Joe Exotic, doublement condamné (pour sa tentative de meurtre mais aussi pour maltraitance animale) purge désormais une peine de 22 ans de prison (ce qui doit donner à réfléchir quant à la condition animale). A l’occasion de la diffusion prochaine de Tiger King 2, l’English National Opera (ENO) s’est associé à quelques superstars de Tiktok et du programme X-Factor (on ne présente plus hannahlowther8, sophieowophie ou encore hellovicco) pour monter un « opéra » en 5 épisodes d’un minute chacun, disponibles sur TikTok. Le directeur général de l’ENO, Stuart Murphy explique le projet : « L’opéra est la forme artistique la plus adaptée aux sujets dramatiques – univers rivaux, passion amoureuse, concupiscence charnelle, trahisons monstrueuses (…) Tiger King a été un drame actuel mythique diffusé dans le salon de millions de spectateurs autour du globe (…) L’ENO est tout désigné pour faire de même – des histoires épiques, brillamment racontées, pour distraire le plus de monde possible (…) Vendredi, nous avions 5 heures de Wagner sur la scène du Coliseum, pour les vrais aficionados. Il me semblait juste de s’adresser à l’autre extrémité du spectre, pour rendre l’opéra aussi accessible que possible à tout le monde. » Chaque épisode ets supposé récapituler une partie de l’histoire de Tiger King, la musique de Carmen étant utilisée en toile de fond. Plus précisément, quelques-unes des superstars s’essaient à chanter des paroles en rapport avec l’épisode du conflit entre Exotic et Baskin sur l'air du Toréador. Les chœurs de l’ENO font de même entre deux séquences : « Cool cats and kittens, it’s your lucky day / It’s coming back, hip hip hooray! / This season’s got the lot / Big cats, bad theeth and murder plots /And muuuuuullets » (« Chats sympas et chatons, c’est votre jour de chance / C’est de retour (la série), hip hip houra ! / Cette saison propose tout le paquet / Gros chats, dents pourries et  plans meurtriers / Et coupe mulet»). Ca ressemble à un poisson d'avril et pourtant les 5 épisodes sont disponibles d’un seul tenant sur YouTube ici. Stuart Murphy n’en est pas à sa première initiative pour tenter de démocratiser définitivement l’opéra : il a déjà proposé des billets gratuits pour les moins de 21 ans (ce qui a réduit sensiblement l’âge moyen du public, de 67 à 59 ans),  et monté une Bohème en mode drive-in, dans une version sonorisée et remixée en 90 minutes, pour un prix de 103 £ par voiture tout de même… Engagée en 2018 par l’ENO, Stuart Murphy s’était précédemment fait connaitre comme le producteur de Penis Envy et de Boops Envy.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager