Les Cris, de Paris à Venise

Par Sylvain Fort | ven 27 Septembre 2013 | Imprimer

Le dernier disque de l'ensemble Les Cris de Paris, que dirige de main de maître Geoffroy Jourdain, est l'image sonore du spectacle donné en collaboration avec Benjamin Lazar, "Memento Mori - le discours des vanités au XVIIe siècle" et conçu autour de deux oeuvres du Romain d'adoption Luigi Rossi : Disperar di se stesso et O Cecità del misero mortale, accompagnées de madrigaux spirituels de Monteverdi. Certes, il manque au disque, édité chez Aparté, les images étranges créées spécialement par Clément Cogitore et dont un aperçu est visible ici : http://vimeo.com/41907328. Exécutée avec une finesse de trait remarquable, cette musique italienne du XVIIe siècle semble s'inscrire au coeur de leur répertoire et de leur manière même de faire de la musique. C'est sans compter l'imagination qui plus d'une fois déborde le cadre ordinairement strict de ces pages, et les teinte d'un caractère inhabituellement expressif, moins dans l'esprit d'un quelconque naturalisme opératique qu'à l'image de certaines mélodies contemporaines : une sécheresse, une rigueur sans concession s'affiche là qui fait songer à la Sachlichkeit de l'école de Vienne plus qu'au glucose rococo. Là se rappelle à nous le parcours passionnant de l'ensemble dans le répertoire contemporain. Ainsi, c'est à la biennale de Venise que nous les retrouverons (pour les plus heureux d'entre nous) dans un programme de compositeurs italiens contemporains (Francesconi, Stroppa et Lanza). Il faut suivre sur ses sentiers tortueux mais fascinant cet ensemble qui a choisi le contre-pied permanent - signe d'une grande fidélité à soi-même. [Sylvain Fort]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager

Auteur