Mais qu'a donc fumé Anthony Roth Costanzo ?

Par Laurent Bury | sam 13 Octobre 2018 | Imprimer

Le label Universal Japan a publié en juillet un récital d’Anthony Roth Costanzo. Sous le titre Glass/Handel, il rapproche des airs composés à 250 ans d’écart par George Frideric Haendel et par Philip Glass, dont le contre-ténor américain a notamment chanté le rôle-titre de l’opéra Akhnaten, à Londres et à Los Angeles en 2016  (il le reprendra à l’ENO en février prochain). Sous la baguette de Jonathan Cohen, l’ensemble baroque canadien Les Violons du Roy y joue tantôt des œuvres du début du XVIIIe siècle, tantôt de la fin du XXe. Programme original, et qui pourrait déjà à ce seul titre retenir l’attention. Mais il semble que cela ne suffit pas, car un dizaine de vidéos promotionnelles ont été réalisées, qui mettent en avant le disque d’une manière plus inattendue. Pour la plus étonnante, sur l’air de bravoure de Bertarido dans Rodelinda, « Vivi, tiranno », a été concoctée une série d’images plus surréalistes les unes que les autres, à base d’objets suggestifs (saucisses, pâtes, chaussures à talons hauts) où des personnages étrangement grimés et vêtus, voire masqués ou cagoulés, se livrent aux activités les plus imprévisibles. Qui a signé cette vidéo ? Maurizio Cattelan, célèbre artiste conceptuel qui n’en est plus à une provocation près, et Pierpaolo Ferrari, qui font équipe au sein de l’agence publicitaire « Art + Commerce ». Tout s’explique. Ou pas.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.