Mort de la cantatrice et enseignante Edith Selig

Par Clément Taillia | mar 27 Octobre 2020 | Imprimer

C'est à un de ses plus éminents professeurs que l'Ecole Normale de Musique Alfred Cortot a tenu à rendre hommage hier : la soprano Edith Selig, dont on annonce la disparition à l'âge de 91 ans, y a enseigné sans discontinuer de 1988 à 2014. Avant cette carrière au service de l'enseignement, qu'elle exerça jusqu'aux Etats-Unis et au Japon, c'est à la scène que la soprano s'est consacrée pendant une trentaine d'année. Lauréate du Conservatoire de Strasbourg et du CNSM de Paris, deux institutions dont elle sort avec des premiers prix de chant, Edith Selig suit également les cours de Pierre Bernac. Si son Eurydice partagea les planches avec l'Orphée de Rita Gorr, c'est l'oratorio et la mélodie qui furent son langage naturel : en atteste l'enregistrement, dès 1958, de la Deuxième Symphonie de Gustav Mahler sous la direction de Carl Schuricht, ainsi que des cantates de Bach ou encore le Te Deum de Charpentier. Son vaste répertoire, où la musique baroque, alors largement méconnue, occupait une large part, ne négligeait pas non plus la musique contemporaine. Cofondatrice, aux côtés notamment de Régine Crespin, de la European Voice Teachers Association (EVTA), elle siégea dans les jurys de nombreux concours, désireuse de transmettre son art et de découvrir de nouveaux talents. 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager