Mort d'Hildegard Behrens

Par François Lesueur | jeu 20 Août 2009 | Imprimer

La nouvelle est tombée froidement, hier matin : la grande soprano Hildegard Behrens est morte. A 72 ans, la cantatrice qui se faisait discrète depuis plusieurs années, invitée par le Festival de Kusatsu au Japon pour y donner un récital, a été admise dans un hôpital de Tokyo, dimanche dernier, à la suite d’un malaise. Elle a finalement succombé à une rupture d’anévrisme de l’aorte, le mardi 18 août. Voix radieuse, à la beauté frémissante, fragile et féminine tout en étant résistante, Hildegard Behrens accède à la gloire internationale grâce à Salomé, magnifiée par l’orchestre ensorcelant d’Herbert von Karajan, à Salzbourg en 1977 ; un enregistrement studio a su préserver cette rencontre (Emi). Strauss succède ainsi à Mozart, Puccini, Beethoven, ou Berg alternant rapidement avec Wagner abordé sur les plus grandes scènes, en compagnie des chefs les plus prestigieux. Senta, Elisabeth, voisinent avec Isolde, inoubliable de sensualité et de présence dramatique, puis Brünnhilde, déchirante et guerrière. L’Elektra de Strauss abordée pour la première fois en 1988 (live Philips), restera sans doute son incarnation la plus aboutie : ceux qui l’ont entendue dans ce rôle unique et dévorant à Montpellier en 1995 et à Paris en 1998 notamment, n’oublieront jamais l’immensité de cette interprète, littéralement habitée par cette musique incandescente, son corps désarticulé se rompant sur les derniers accords de la partition. Ces admirateurs se déplacèrent jusqu’à Toulouse en 2004 pour l’entendre une dernière fois dans le rôle de Kostelnicka (Jenufa) terrible et pourtant si humaine. Ses obsèques auront lieu à Vienne. (FL)
Hildegard Behrens en Elettra (Idomeneo) au Met :

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager