Mort du ténor dramatique Gilbert Py

Par Christophe Rizoud | mar 19 Octobre 2021 | Imprimer

« Mon garçon vous n’avez pas la voix pour chanter l’opérette, mais celle d’un ténor héroïque, vous chanterez Samson, Otello, Siegmund, Tannhäuser, Fidelio, sur toutes les scènes du monde. » lui avait prédit un professeur de chant alors que, fasciné par Luis Mariano, il cherchait à imiter son idole. Né à Sète en 1933, fils d’artistes forains, Gilbert Gaston Benjamin Py, dit Gilbert Py, a d’abord chanté et dansé dans les rues avant de faire ses débuts en 1964 à Verviers en Belgique dans le rôle de Pinkerton (Madama Butterfly), bientôt suivi à Tourcoing d’un Mario Cavarodossi (Tosca) qui lance sa carrière d’abord française puis internationale. Florestan dans Fidelio à Bordeaux, en 1972 ; Lohengrin et Carmen en 1973 à Turin ; Samson à Vérone en 1974, à Paris en 1976 et à Mexico en 1978 où si l’on en croit Wikipedia, « il reçut alors l’ovation que seuls à ce jour avaient reçue Caballé, Pavarotti, Irma Gonzalés, Scotto, Cruz Romo sur cette même scène » ; et bien d’autres encore : Otello, Canio (Pagliacci), Pollione (Norma), Siegmund, Don José dans Carmen aux côtés de Régine Crespin enregistré pour Erato en 1975… Aucun rôle de fort ténor n’était de taille à résister à sa voix puissante et sa présence animale. A son palmarès aussi, la création de Raskolnikoff dans l’opéra du même nom de Sutermeister en 1969 à Nice, et la même année (ou l’année suivante selon les sources), sa participation à la reprise de La Reine de Saba de Gounod, dirigée à Toulouse par Michel Plasson, dont subsiste un enregistrement live. Il avait ses adieux à la scène en 1996 au Festival d’Aspendos en Turquie dans le rôle d’Otello. Gilbert Py s’est éteint le 9 octobre dernier.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager