Forum Opéra

Opéra national de Lorraine, Saison 2023-2024

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
14 juin 2023
Héritage et transmission

Infos sur l’œuvre

Détails

Matthieu Dussoulliez a souhaité pour l’année à venir un programme équilibré entre transmission des chefs-d’oeuvre d’un passé ré-interrogé et oeuvres iconoclastes pour s’adresser à la jeunesse. Ainsi c’est Mozart avec Idoménée qui ouvrira l’automne musical avec le ténor brésilien, Atalla Ayan, la mezzo Heloïse Mas et la soprano australienne Siobhan Stagg sous la direction de la directrice musicale de l’Opéra de Lorraine, nommée il y a deux saisons, Marta Gardolinska. La mise en espace sera assurée par le bien nommé Lorenzo Ponte, détenteur du Prix Européen de la Mise en Scène 2021.

Les guerres et questions de frontières traversent également l’opéra de Marc-Antoine Charpentier David et Jonathas (assorti d’un texte additionnel de Wilfried N’Sondé) dirigé par Sébastien Daucé, un spectacle mis en scène par l’excellent Jean Bellorini. Le public aura l’insigne plaisir d’y retrouver Gwendoline Blondeel, Lucile Richardot sans oublier les barytons Jean-Christophe Lanièce et Etienne Bazola. Mais décidément l’amour sera encore le plus fort avec Les Capulet et les Montaigu de V. Bellini, mis en scène par Pinar Karabulut, allemande d’origine turque, avec une belle distribution formée de la mezzo québécoise Julie Boulianne, la soprano chilienne Yaritza Véliz et Donnie Ray Albert.

Deux spectacles très originaux devraient surprendre les amateurs de nouvelles sensations avec l’oratorio La Création de J. Haydn mis en scène par l’inventif Kevin Barz, qui relira La Genèse au prisme de nos connaissances actuelles dans un geste politique fort. On y applaudira la soprano Julie Roset. Le rare théâtre musical de Kurt Weill, Le lac d’argent, dénonçant allégoriquement l’ascension de Hitler dans les années trente, sera quant à lui dirigé par Gaetano Lo Coco et mis en scène par l’autre phénomène de la jeune scène allemande, Ersan Mondtag, qui entend faire écho aux menaces du présent, avec un des acteurs phare de la Schaubühne berlinoise, Benny Claessens.

Outre un Don Pasquale de Donizetti interprété par le grand baryton Lucio Gallo et la soprano sud-africaine Vuvu Mpofu (qui fera ses débuts en France) revisité en comédie musicale par le metteur en scène britannique Timothy Sheader, la maison nancéienne continuera à offrir un riche programme symphonique, ainsi que des concerts inclusifs pour tous publics et toutes circonstances (dont les rendez-vous « Le Salon des Artistes » et « Opéra Berceau » entre autres). Notons aussi que la Petite Messe solennelle de G. Rossini réunira les forces chorales et instrumentales de l’Opéra national de Lorraine en mars 2024 sous la direction de Guillaume Fauchère.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
Der Silbersee

Infos sur l’œuvre

Détails

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Un Temps pour elles (il serait temps !)
Brève