Rachel Nicholls, la nouvelle Isolde du TCE

Par Christophe Rizoud | ven 22 Avril 2016 | Imprimer

Après trois semaines de répétition et à neuf jours de la générale piano de Tristan und Isolde au Théâtre des Champs-Elysées, Emily Magee, qui devait interpréter Isolde pour la première fois de sa carrière, annonce avec regret qu’elle doit urgemment retourner aux Etats–Unis pour des raisons personnelles. Branle-bas de combat avenu Montaigne pour trouver une soprano capable d’endosser en peu de temps un des rôles les plus impitoyables du répertoire. Rachel Nicholls, qui a accepté de la remplacer, n’est pas vraiment une inconnue. A un peu plus de 40 ans, elle compte à son palmarès plusieurs héroïnes wagnériennes : Senta, Eva, Sieglinde, Brünnhilde et déjà Isolde l’an passé au Longborough Festival.  Si ses débuts furent wagnériens – une des filles fleurs de Parsifal –, elle a ensuite flirté plusieurs années avec la musique baroque afin de dompter une voix d’essence dramatique. C’est ainsi qu’elle a appris – dit-elle – à maîtriser un large vibrato et à alléger son émission, jusqu’à pouvoir en 2012 reprendre ces partitions héroïques auxquelles sa voix naturellement aspirait. Le public du Théâtre des Champs-Elysées l’a déjà applaudie en 2010 en Fiordiligi dans Cosi fan tutte et l’on notait alors, si l’on en croit le compte rendu de Maximilien Hondermarck, un excès d’opulence, à se demander si l’œuvre interprétée n’était pas de Verdi plutôt que de Mozart. En 2013, The Guardian la considérait comme « la plus impressionnante des nouvelles Brünnhilde depuis des années ». Un an après, le critique du Times écrivait à propos de sa première Lady Macbeth de Verdi qu’elle était « la soprano dramatique anglaise la plus excitante de sa génération ». Ce remplacement de dernière minute n’en reste pas moins un défi pour elle comme pour l’ensemble de l’équipe artistique de cette nouvelle production de Tristan et Isolde. Première le jeudi 12 mai 2016. (plus d’informations).

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.