Forum Opéra

Renaissance de la Villa Viardot

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
23 août 2023
Site emblématique du Loto du Patrimoine en 2018, la Villa Viardot à Bougival rouvre ses portes après quatre ans de travaux.

Infos sur l’œuvre

Détails

Edifiée en 1830, cette demeure de style néo-classique doit à la présence de fresques néo-pompéiennes son inscription au titre des monuments historiques. Elle fut acquise en 1874 aux deux-tiers par Ivan Tourgueniev qui en avait l’usufruit, l’autre tiers étant payé par les époux Viardot. Désireux de vivre auprès de ses amis, l’écrivain russe se fit construire une datcha dans le parc avoisinant, transformée en musée en 1983. Pauline résida dans sa villa jusqu’en 1883, année de la mort de Louis, son mari, et de Tourgueniev.

Abandonnée, promise à la démolition après avoir été dans les années 1950 habitée par l’actrice Gaby Morlay, la maison doit à l’obstination de l’Association des Amis d’Ivan Tourguéniev, Pauline Viardot et Maria Malibran (ATVM) puis à la volonté de Jorge Chaminé, baryton et président-fondateur du Centre européen de musique (CEM), d’avoir échappé à la destruction.

Sa réouverture est prévue les 16 et 17 septembre prochains à l’occasion des journées du Patrimoine. Sous l’impulsion de la nouvelle équipe des Amis de Georges Bizet (qui vécut à proximité de la villa Viardot la dernière année de sa vie, de 1874 à 1875), un festival ambitionne de revenir aux sources de la musique du XIXe siècle, « à l’instar de l’hôtesse de la Villa qui, en son temps, faisait renaître les maîtres anciens » (voir programme ci-dessous).

A cette initiative, s’ajoute un projet d’enregistrement de l’intégrale des mélodies de Georges Bizet sur pianos d’époque avec Cyrille Dubois, Marianne Croux, Coline Dutilleul accompagnés au piano par Luca Montebugnoli et Edoardo Torbianelli.

Enfin devrait être prochainement exposée in loco la « Mémorabilia García », la collection de Diana García – l’arrière-arrière-arrière-petite-fille de Manuel García, ténor légendaire, créateur du Comte Almaviva dans Il barbiere di Siviglia de Rossini, père de Pauline Viardot et Maria Malibran –, acquise récemment par le CEM.

17 septembre 16h et 17h30 : 2 Concerts gratuits contés
20 octobre 19h & 21h : Viardot, Berlioz - Marine Fribourg Mezzo & Flore Merlin piano
21 octobre 19h & 21h : Viardot, Chopin - Coline Dutilleul Mezzo & Edoardo Torbianelli piano
22 octobre 12h & 14h : Viardot, Schumann - Laura Granero piano, Aldo Mata violoncelle, Emily Worthington clarinette
22 octobre 17h30 & 19h :  Viardot européenne  - Marta Ramirez violon, Eloy Orzaiz piano

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
La Villa Viardot en 1975 © Philippe Hiraga

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

[themoneytizer id="121707-28"]