Forum Opéra

Saison 18-19 à l’OnP, mieux que des fuites

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
14 janvier 2018
Saison 18-19 à l’OnP, mieux que des fuites

Infos sur l’œuvre

Détails

Hier sur Facebook, un internaute publiait quelques photographies du sommaire de la brochure de saison 2018-2019 de l’Opéra de Paris. Il n’y a donc plus lieu de spéculer sur son contenu, et il est permis d’en parler, même si certains détails restent à confirmer. Outre les reprises à la distribution plus ou moins étoilées, contentons-nous pour le moment de braquer le projecteur sur les nouveautés. Cinquième opéra le plus représenté au Palais Garnier entre 1875 et 1939, annoncé depuis plusieurs années, Les Huguenots revient enfin à l’Opéra de Paris, avec Bryan Hymel, Ermonela Jaho, Diana Damrau et Nicolas Testé. Remarqué pour son Ring à Munich, Andreas Kriegenburg usera-t-il là encore des figurants nus qui lui sont chers ? Côté baroque, une rareté absolue : Il primo omicidio de Scarlatti, dirigé par René Jacobs, Romeo Castellucci étant chargé de nous montrer Caïn assassinant son frère. Pour la création contemporaine, la Bérénice de Michael Jarrell d’après Racine, devrait offrir de beaux rôles à Barbara Hannigan et Bo Skovhus. Une nouvelle production des Troyens, confiée à Dmitri Tcherniakov, rendra peut-être enfin justice au chef-d’œuvre de Berlioz, après la version Pizzi qui avait inauguré Bastille en 1990 et la mise en scène salzbourgeoise de Wernicke accueillie en 2006 ; à la Cassandre de Stéphanie d’Oustrac répondra la Didon d’Elina Garanča, Bryan Hymel revenant en Enée (mais quand on lit que Véronique Gens aurait droit au rôle inexistant d’Hécube, on se demande si c’est une plaisanterie de mauvais goût). On attend depuis longtemps de nouvelles Noces de Figaro, il faudra se contenter d’un nouveau Don Giovanni, mis en scène par Ivo Van Hove et coproduit avec le Met. A Krzysztof Warlikowski reviendra le soin de monter une Lady Macbeth de Mtsensk avec l’incontournable Ausrine Stundyte. Calixto Bieito fera-t-il scandale avec Simon Boccanegra ? Pas sûr, et en tout cas la prestation de Ludovic Tézier dans le rôle-titre devrait suffisamment retenir l’attention pour faire avaler bien des couleuvres scéniques.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

[themoneytizer id="121707-28"]