Forum Opéra

Savitri ou l’Inde à l’opéra

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
13 juin 2014
Savitri ou l’Inde à l’opéra

Infos sur l’œuvre

Détails

Les mythes de l’Inde à l’opéra, voilà un beau sujet, et qui est bien antérieur au Flowering Tree de John Adams. On sait que Wagner ne mena jamais à bien son projet sur la légende bouddhique de Prakriti et Ananda, mais d’autres parvinrent à composer en s’appuyant sur certaines figures de l’hindouisme. Padmâvatî d’Albert Roussel (1923) est sans doute le plus connu, ou plutôt le moins méconnu, mais il avait été précédé par le plus rare Sakuntala d’Alfano (1921, voir notre brève). Et voilà que la bonne ville de Cobourg nous révèle le Savîtrî de Gustav Holst, tout aussi hérissé d’accents circonflexes que Padmâvatî. Cet opéra de chambre inspiré par le Mahâbhârata, conçu pour des exécutions en plein air, fut créé par des amateurs en 1916 ; Holst s’y était repris à six fois avant d’arriver enfin à composer un opéra. Trois chanteurs, un chœur de femmes bouche fermée, douze instrumentistes : ces effectifs légers devraient inciter d’autres théâtres à tenter l’expérience, d’autant qu’il en existe pas moins de trois versions au disque, pour qui voudrait y jeter une oreille.

Savîtrî, de Gustav Holst, Coburg Landestheater, 5 représentations du 22 juin au 17 juillet, couplées avec Orfeo ed Euridice de Gluck.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
Savîtrî  © DR

Infos sur l’œuvre

Détails

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

L’arbre généalogique de Wagner
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :