Schikaneder, le musical

Par Laurent Bury | jeu 09 Février 2017 | Imprimer

Alors que la reprise de La Flûte enchantée fait les beaux soirs de l’Opéra Bastille, les Viennois ont trouvé une autre façon de s’intéresser à Mozart et à la plus maçonnique de ses œuvres. Depuis le 30 septembre dernier, un musical triomphe au Raimund Theater, Schikaneder, l’histoire d’amour mouvementée qui se cache sous Die Zauberflöte. Avec un sous-titre pareil, on peut s’attendre au pire, mais on découvre surtout que ladite Flûte n’a pas grand-chose à faire là-dedans… Il y est surtout question des soucis conjugaux d’Emanuel Schikaneder avec son épouse Eleonore, mais le pauvre Wolfgang Amadeus n’apparaît pas un seul instant. On y croise malgré tout Josepha Weber, première Reine de la Nuit, Benedikt Schack, premier Tamino, et Barbara Gerl, première Papagena. Si Stephen Schwartz, compositeur de la musique, n’est sans doute pas plus connu des lyricomanes que Christian Struppfeck, auteur du livret, le nom du metteur en scène, Trevor Nunn, pourrrait leur être plus familier, puisque cet homme de théâtre britannique a jadis signé plusieurs productions pour le festival de Glyndebourne (Così fan tutte, Idomeneo et surtout Porgy and Bess), au Royal Opera House (Katya Kabanova, Sophie's Choice) ou à Salzbourg (Peter Grimes).

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.