Sophie Junker illumine Carissimi

Par Bernard Schreuders | mar 30 Décembre 2014 | Imprimer

Mettre en regard les sacrifices d’Abraham et de Jephté, mais aussi le maître (Carissimi) et l’élève (Charpentier) semblait aller de soi, or, curieusement, personne n’y avait encore songé. Après des débuts prometteurs chez Harmonia Mundi dans le rare Pastor fido de Haendel, David Bates et sa Nuova Musica se sont attaqués, avec moins de bonheur, à son monumental Dixit Dominus. Alors que leur proposition manquait d’élan et souffrait des carences expressives des solistes, aujourd’hui, certains en font trop, aussi bien dans Le Reniement de Saint-Pierre de Charpentier (Nicholas Scott) que dans l’Historia di Jephte de Carissimi (Robert Murray), Isaac et Abraham, quant à eux, peinant à trouver le ton juste et à nouer un véritable dialogue (Sacrificium Abrahae). Confiés à deux chanteurs par pupitre, les chœurs sont plus aboutis (poignantes lamentations finales), mais c’est la fille de Jephté, jeune vierge d’une loyauté exemplaire, incarnée par Sophie Junker, qui vaut le détour : la voix, d’abord –  un soprano sain, frais et lumineux –, nous séduit dans l’allégresse (« Incipite in tympanis et psallite in cymbalis ») avant que l’interprète ne s’impose par la vérité de ses accents dans l’affliction (« Plorate colles, dolete montes »). Un nom à suivre !

 

Sacrifices. Marc-Antoine Charpentier, Giacomo Carissimi. La Nuova Musica, dir. David Bates. Harmonia Mundi 807588

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.