Succession sordide de Pavarotti

Par Sylvain Fort | dim 28 Octobre 2007 | Imprimer
Les amis du ténor italien ont soupiré d'aise en apprenant, peu de temps après ses funérailles, que l'ouverture du testament n'avait pas déclenché de guerre de tranchées entre la première femme, Adua, et la seconde, Nicoletta. Las ! La terre du cimetière est encore fraiche que déjà reviennent les vieilles querelles. Premier sujet : les dettes du tenors : 11 millions d'Euros de decouvert (!) Et 7 millions de prêt immobilier. Le tout pour une fortune estimée entre 30 et 200 millions de dollars...mais peut-être bien moins importante. Second sujet de discorde : les honoraires de Monsieur Breslin, pygmalion du tenor, agent enrichi sur la bête, auteur d'un brulot indigne sur son ancien poulain, et désormais decidé à récupérer des arriéres d'honoraires. Le ridicule ne tue pas, la vilénie non plus. Enfin, une enquête a été diligentée à Modène suite aux élucubrations du notaire du tenorissimo, qui a laissé entendre au cours d'une interview que le testament du ténor, fait deux mois avant sa mort et annulant le précédent, avait été conclu par un Pavarotti affaibli, privé de sa lucidité, manipulé par une Nicoletta avide. Conjectures infinies sur un couple battant de l'aile, alimentées par les amis proches, toujours prompts à baver. Evocations de voyages dispendieux de Nicoletta a New York pour retrouver ses amants, etc. Sauf que voilà : Nicoletta souffre depuis deux ans d'une sclérose en plaques qu'elle soigne à New York, à grands frais. Cette révélation a cloué quelques becs. Le notaire est revenu sur ses déclarations. Les vieux amis se font plus prudents. Pas tous. Ainsi, le spectacle, sur RAI1, d'une amie du couple, vieille dame repue et aigre, imitant les mimiques de Pavarotti agonisant (les machoires claquantes, l'oeil renversé) et déclarant, après avoir dit qu'elle se sentait comme la belle-maman de Nicoletta (elle fut témoin du second mariage) que "Nicoletta se porte mieux que des gens qui n'ont pas la sclérose en plaques", ce spectacle, donc, fut révulsant. Il faut sauver Nicoletta ! [SF]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager

Auteur