Un concert de berceuses qui n’a rien d’endormant

Par Laurent Bury | jeu 12 Mai 2016 | Imprimer

Mercredi 11 mai, le cadre hélas confidentiel du Temple du Luxembourg accueillait un de ces concerts riches en découvertes dont la Compagnie de l’Oiseleur a le secret. Infatigable défricheur du répertoire le moins fréquenté – qui connaît en France le très wagnérien compositeur américain Louis Elbel (1877-1959), par exemple ? –, le baryton l’Oiseleur des Longchamps avait assemblé un programme à base de pièces rares, avec néanmoins quelques tubes comme le célébrissime Wiegenlied de Brahms. En effet, sous le titre « Berceuses », ce concert réussissait la prouesse d’enchaîner, sans jamais inciter à l’assoupissement, une vingtaine de morceaux censés conviés au sommeil. Interprète privilégié du regretté Olivier Greif, l’Oiseleur des Longchamps livra notamment une fascinante « Chanson enfantine » de ce compositeur auquel il rendra hommage le 18 mai à l’église Saint-Lambert, en créant « Imago Mundi », cycle de mélodies encore jamais chanté. Avec la voix du baryton alternait le soprano de Clémentine Decouture, dont on a dit tout le bien qu’on pouvait en penser à l’occasion de la parution de son premier disque. Si l’on retrouve ici les mêmes qualités, diction délectable et sourire dans la voix, on découvre la chanteuse dans un répertoire tout autre, notamment étranger (magnifique Wiegenlied de Strauss, berceuse de Rimski-Korsakov, Nana de Sevilla de Garcia Lorca), et dans des pièces d’un humour parfois grinçant, comme l’étonnante berceuse de Poulenc sur un texte de Max Jacob. Le tout soutenu par le toucher délicat du pianiste toujours raffiné qu’est Nicolas Chevereau. A la sortie de ce concert, on avoue n’avoir qu’une hâte : retrouver ces artistes en octobre prochain, au Palais de Béhague, pour la recréation de Claudine, opérette de Rodolphe Berger d’après le roman de Colette !

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.