Une coïncidence embarrassante à Parme

Par Maurice Salles | lun 16 Octobre 2017 | Imprimer

Un festival destiné à célébrer la gloire universelle d’un musicien est-il de ces évènements qui, le temps qu’ils durent, créent dans la ville où ils ont lieu une espèce d’union sacrée ? A Parme, une embarrassante coïncidence remet en cause l'harmonie des célébrations de Verdi. En plein festival, le maire de la ville, avec l’appui du Teatro Regio et de l’Université, vient de demander au ministre italien de la culture de tout faire pour ramener en Italie et donc à Parme les documents autographes de Verdi qui seront vendus aux enchères à Londres le 26 octobre prochain. Au même moment le journal local, La gazzetta di Parma, révèle qu’une ancienne employée du Teatro Regio condamnée pour avoir détourné 530 000 euros dont elle n’a jamais remboursé un seul, vient de se voir attribuer un logement social. L’information fait grand bruit et est reprise par La Stampa, le grand quotidien de Turin, au grand déplaisir de la mairie de Parme, qui explique que le dossier de la requérante a été traité selon les règles, ce que le journal avait écrit. Entre accusations de malveillance et défense du droit à l'information, la concorde est la grande perdante !

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager