Une nouvelle revue musicale: La fabrique d'absolu

Par Yvan Beuvard | jeu 02 Octobre 2014 | Imprimer

Au moment où la presse écrite subit de plein fouet les effets de la crise et de la désertion de son lectorat au profit du net, une initiative courageuse vient d’être prise. En publiant son premier numéro, l’Opéra de Dijon soigne son public et conforte son statut de scène lyrique dont le rayonnement outrepasse très largement les frontières régionales et nationales. C’est au roman de Karel Capek, La fabrique d’absolu, que ses initiateurs empruntent le titre, emblématique à la fois de leur ambition, et de leur référence culturelle de la saison prochaine.

Ce mensuel d’un peu moins de 100 pages comporte deux parties étroitement liées. La première regroupe des articles, signés des meilleures plumes, en relation avec les thématiques de la saison. La seconde est une présentation détaillée de chaque concert, avec les liens qui renvoient le lecteur-auditeur vers les ouvrages et enregistrements de référence. De quoi satisfaire un large public, d’autant que la présentation graphique est séduisante et  le prix de vente sans concurrence (1€ en prévente, 2€ le soir du concert, 8€ pour l’abonnement aux 8 numéros de la saison). Un outil qui va devenir une référence incontournable.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager

Auteur