Forum Opéra

Les couleurs d’une voix : Matthias Goerne, noir Soulages

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Interview
1 novembre 2023
Dans le cadre de son récent enregistrement de la Quatorzième symphonie de Chostakovitch avec Radio France, Asmik Grigorian et Mikko Franck, le baryton Matthias Goerne a accepté de nous parler de la couleur de sa voix :

Infos sur l’œuvre

Détails

« Je ne suis pas vraiment certain de jouer avec les couleurs les plus sombres de ma voix, du moins de manière consciente. La musique et sa tonalité propre sont mes guides en la matière. Ces couleurs sombres – que vous entendez, qui sont les miennes – ne sont pas toujours de mon fait. Par exemple dans le Wanderer du Schubert ou l’Abendstern, ce n’est pas tant une question de tessiture, mais de développement naturel de la ligne ; ces deux exemples appellent la clarté, car l’oeuvre est en quête de clarté, c’est comme si on entendait Goethe dire « lumières ! lumières ! »

« A contrario, dans une oeuvre comme la Quatorzième symphonie de Chostakovitch, dont la tonalité est pour le moins lugubre, il faut trouver une couleur adéquate, une couleur de chair et de sang, que le son adopte ce caractère. La musique appelle parfois la pire laideur, le dégoût ou l’agressivité augmentées de caractéristiques qui pourraient sembler paradoxales, comme la beauté et la douceur. C’est là que le colorisme devient topique : rien n’est le fait de ma création, tout vient de la partition. »

« La voix et ses couleurs naissent dans la partition ; dans le cas de cette oeuvre de Chostakovitch, on pourrait dire que le brun est la couleur prédominante auquel se mêle un bleu très foncé et un noir absolu. Mais ce n’est pas parce que, comme un peintre, j’ai préparé ma palette avant d’entrer dans le studio, mais parce que toutes ces informations, mon inconscient les a trouvées dans les notes et dans le texte ».

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Infos sur l’œuvre

Détails

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Le 339e numéro de l’Avant-Scène Opéra accompagne une nouvelle production de Guercœur à l’Opéra national du Rhin du 28 avril au 28 mai 2024.
Actualité
Les plus grands opéras du répertoire confiés non à des chanteurs mais à des stars du grand écran.
Actualité
Claveciniste, chef d’orchestre et directeur artistique de Concerto Copenhagen depuis près de vingt cinq ans, Lars Ulrik Mortensen dirige régulièrement, chez lui, à l’Opéra Royal de Copenhague.
Interview